...
 
L'équipe de Caw vous souhaite la Bienvenue !
Jordan Rackit
Co-Fondateur Sadique
Le Contacter
Andrew Parker
Co-Fondateur Charmant
Le Contacter
Satya Malowne
Grand Modérateur
Le Contacter
Cole Turner
Modérateur
Le Contacter
Ethan Adams
Modérateur
Le Contacter
Phoebe Halliwell
Modératrice
Le Contacter

Partagez|

S1E3 : Et si je frappais un mec aux urgences ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

CAW Birthday : 21/12/2015
Avatar : Jennifer Lawrence
Race : Sorcière
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 2165
Points RPG : 23


Witchcraft
PC totaux: 35
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar
Sorcier ¤ Best RPGiste

Keira Fawkes
Sorcier ¤ Best RPGiste

MessageSujet: S1E3 : Et si je frappais un mec aux urgences ? Ven 15 Avr 2016 - 17:53

La nuit avait été des plus profondes pour la sorcière Fawkes. Dormant d’un sommeil de plomb, aucune image de pantin diabolique ne s’était imposée à son subconscient. Bien qu’il lui semblait avoir vu son dernier ennemi essayant des escarpins… Des coups forts et bruyants à sa porte d’entrée lui servirent de réveil. Sursautant, elle se redressa dans son lit alors que son cœur semblait vouloir s’extirper de sa poitrine. Une voix rauque résonnait dans le couloir, ponctuant le tambourinage. Il lui fallut quelques instants pour parvenir à décrypter l’expression « Qu’est-ce que tu fous ?! ». Ses yeux s’ouvrirent alors en grand, mués par la stupéfaction, et elle regarda la montre à son poignet. Presque dix heures! Elle aurait dû embaucher depuis bientôt deux heures pour nettoyer le bar !

Et merde !, lâcha-t-elle tout en se frappant le front de la pomme de sa main. Une seconde !

La sorcière se leva et couru dans la salle de bain. Par chance, elle n’avait pas énormément bougé durant la nuit puisque ses cheveux n’étaient quasiment pas ébouriffés. Elle se passa un rapide coup de gant toilette sur le visage, s’empara d’un chewing-gum à la menthe puis enfila de vieilles fringues qui trainaient par là. Lorsque Keira ouvrit enfin la porte, son patron la dévisageait, le visage légèrement rougi par la colère. Les excuses ne marchaient jamais avec lui. La flatterie par contre…

Oh vous vous faites pousser la moustache ? C’est très… élégant !

Affichant un sourire plutôt niais sur son visage, son mensonge était aussi apparent que ses cernes. Pourtant, son tour de passe-passe marcha à merveilles. Son interlocuteur se dérida un peu et lui ordonna d’une voix un tantinet troublée :

Je ne veux rien savoir. File !

La fugueuse se mit à dévaler les marches quatre à quatre. Elle n’avait que quelques minutes pour faire le plus gros, en espérant que son patron vienne l’aider. Sa journée commençait donc sur les chapeaux de roues, et elle était encore bien loin de s’être confronté au pire ! Alors que quatorze heures sonnaient, Keira remontait chez elle pour prendre une douche bien méritée. Quel soulagement de se sentir propre ! Surtout après les événements de la veille !

Coiffée d’un chignon et portant sa veste noire en simili cuir, la jeune femme frappa chez son être de lumière, bien décidée à conclure d’elle-même s’il allait bien. A peine avait-elle soupiré face à l’absence de réponse, que la porte à laquelle elle tournait le dos s’ouvrit. C’était un homme d’une quarantaine d’années, sérieusement dégarni. Avec ses énormes lunettes, il était à mi-chemin entre un geek et un insecte. Ce dernier lui apprit que Satya avait été embarqué par des ambulanciers de nombreuses heures auparavant. Sous le choc, Keira s’empressa de le remercier et quitta les lieux en courant le plus rapidement possible.

Hors d’haleine, elle sauta presque littéralement l’employée à l’accueil des urgences. La fugueuse n’attendit pas que cette dernière ait terminé son discours, et se rua vers la chambre de son être de lumière. Malgré les protestations de son ancienne interlocutrice, elle ne se retourna pas et continua son chemin. Après un temps qui lui avait paru interminable, elle aperçut enfin le numéro 314 gravé sur une porte. L’ouvrant à la volée, Keira s’attendait au pire. Que ne fut pas sa réaction lorsqu’elle vit son mentor allongé dans son lit, pénard à regarder la télévision ! Elle se mit alors à hurler :

Mais t’es idiot ou quoi imbécile ?! J’étais morte de trouille ! Tu aurais pu me prévenir !

Sur ce, elle referma derrière elle avant que ses cris ne continuent de résonner dans le couloir et que quelqu’un finisse par appeler la sécurité. Keira se planta à la tête de lit et lui montra son poing.

Crois-moi que je te frapperai si je n’étais pas aussi hors de moi !

En fait, cela n’avait aucun sens justement. Peu importe. Au moins c’était dit. Le fixant d’un regard noir, la jeune fille lui demanda d’un ton un peu plus posé :

Qu’est-ce qui s’est passé ? C’est à cause de tes mains ?

¤¤¤

I'm sorry for beeing me
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, annoying, stressful,
weird, quiet, distant, imperfect,strange, unlovable, useless, worthless,
lonely, depressed, boring, sad, helpless, broken, lost cause, defeated.




Dernière édition par Keira Fawkes le Dim 22 Mai 2016 - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 14/11/2015
Avatar : Tyler Hoechlin
Race : Hybride : EDL et sorcier
Camp : Bien
Localisation : Près de mes protégés

Messages : 3280
Points RPG : 22


Witchcraft
PC totaux: 39
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar

Satya Malowne
Grand Modo ¤ Hybride

MessageSujet: Re: S1E3 : Et si je frappais un mec aux urgences ? Mar 10 Mai 2016 - 15:07

La douleur, mais d'où venait-elle ? Il avait tellement mal aux mains, mais pourtant il les avait soignés, tout allait bien il était en train de dormir chez lui. Ouvrant grand les yeux il vit Iko en train de couiner prêt de lui, regardant ses bandages il vit alors la mare de sang dans laquelle il était, les échardes n'étaient plus là mais elles avaient laissé des milliers de trou et il fallait qu'il se fasse soigner. Soupirant il fit signe de la tête à son chien afin que celui-ci lui apporte le téléphone fixe après avoir appuyé sur les fameuses touches qu'il avait mit des jours à lui apprendre le "911", l'appel d'urgence pour les agressions mais qui fonctionnait aussi pour les urgences médicales. Il expliqua alors qu'il avait subit une agression et qu'il avait voulu se soigner seul mais que là apparemment cela n'allait pas le faire et qu'il souffrait le martyre. La femme au téléphone lui affirma qu'une ambulance était en chemin, il lui donna le code de la porte ainsi que son étage et attendit patiemment qu'on vienne le chercher.
Lorsque l'ambulancier arriva Satya n'était presque plus conscient de ce qu'il se passait, il avait froid, tellement froid. L'homme lui demanda s'il devait avoir peur du chien il lui répondit juste qu'il fallait fermer la porte et lui dire clairement que tout allait bien se passer sinon il ne voudrait jamais rester enfermé. L'ambulancier avait apparemment du mal à y croire mais il fit exactement ce que lui avait dit l'hybride et le labrador se coucha derrière la porte attendant le retour de son maître.

Une fois arrivé à l'hôpital l'être de lumière sentit comme une présence non loin de lui, son père était là, il l'avait sentit sortir de son appartement, il allait donc l'achever ici devant tout le monde ? Non il allait le regarder souffrir et mourir lentement de l'infection qui était en train de ravager son corps. Les docteurs et les infirmières s'activaient autours de lui tout en lui posant une perfusion, lui injectant des produits et examinant ses mains. Il sentit du liquide puis plus rien sur ses mains, que ce passait-il ? Allait-il perdre l'usage de ses mains ? Puis il sentit qu'on lui examinait le thorax et il comprit alors qu'il avait quelque chose de plus grave que ses mains, les multiples chocs avait du déclencher une hémorragie interne et il allait mourir comme ça ? Bêtement ? Qu'allait devenir ses protégés ? Keira, Andrew, Nathan, Alec et les autres ? Et ses amies ? Constantine, Phoebe, Prue, Léo... Et surtout son amour, Kalena... Comment allaient-ils réagir ? Satya, l'hybride mort d'une simple hémorragie interne ? Non il ne pouvait pas mourir ainsi, il fallait que quelqu'un agisse, il fallait que... Qu'il dorme... Oui il se sentit soudain horriblement fatigué, il venait sûrement de lui injecter quelque chose pour l'endormir, il allait sûrement subir une opération. Iko... Qui allait s'occuper de lui ? Constantine s'occuperait certainement de lui, il pouvait lui faire confiance ce n'était pas la première fois qu'elle s'occuperait de lui.
S'endormant alors, il n'entendit plus rien autour de lui.

Pendant l'opération, alors que les docteurs fermaient les unes après les autres les plaies internes de l'être de lumière le temps sembla se stopper. Quelqu'un apparut, une capuche sur la tête et mit ses mains au dessus du corps du jeune homme. Quelque chose se produisit et toutes les blessures qu'il avait et que les docteurs n'allaient pas voir le menant à une mort certaine se refermèrent les unes après les autres. L'être était en train de le guérir, mais pourtant ce n'était pas une lumière bleuté qui sortait de ses mains, plutôt une lumière noire et violette, que faisait-il exactement à Satya ? Celui-ci le saurait certainement très vite...
Ce ne fut que quelques secondes pour lui mais en réalité plusieurs heures plus tard que l'hybride se réveilla grogui dans sa chambre. Une infirmière lui affirma que tout c'était bien passé et qu'il était sauvé, mais qu'il n'était pas passé loin de voir la lumière au bout du tunnel, peut être se pensait-elle drôle mais cela ne fit pas rire le jeune homme qui la remercia quand même et lui demanda si quelqu'un était passé pour lui. Mais non, personne ne savait qu'il était à l'hôpital alors qui pourrait venir ? Il demanda d'avoir la télévision et surtout voulu savoir quand il pourrait sortir. Le chirurgien avait apparemment prévu sa sortie au lendemain, il ne serait donc pas trop absent de chez lui et Iko ne manquerait pas de nourriture. Soupirant il regarda la jeune femme sortir et alluma la télévision sur une émission de téléréalité sur une famille assez connu des états unis, la famille du directeur de play boy. Cet homme avait trois femmes qui à elles trois n'avaient pas son âge à lui... C'était ça la belle vie ? Pas pour Satya en tout cas.
N'arrivant pas à bouger pour se mettre alaise il essaya de fermer les yeux pour que le temps passe plus vite et qu'il puisse rentrer chez lui se reposer vraiment quand soudain la porte de sa chambre s'ouvrit à la volé lui permettant de voir qu'il était dans la chambre 314 et la personne qui passa la porte paniqué commença à lui hurler dessus. C'était Keira, elle avait apparemment apprit pour lui et n'était pas du tout contente qu'il ne l'ai pas appelé, après tout il n'avait appelé personne puisqu'il n'était revenu dans sa chambre que depuis peu. Avant que quelqu'un ne rentre pour la faire sortir elle claqua la porte et continua en disant que s'il n'était pas aussi mal en point elle prendrait un malin plaisir à le frapper pour se détendre. S'approchant et le fixant d'un regard noir elle lui demanda alors ce qu'il s'était passé et s'il était là à cause de ses mains. Regardant celles-ci il remarqua qu'elles n'avaient plus qu'un petit bandage et alors qu'il allait répondre une infirmière entra dans la chambre en demandant à Keira de sortir. Levant la main il dit :

" Laissez là s'il vous plait, c'est ma soeur, elle a apprit pour moi et était morte d'inquiétude, je ne savais pas qu'elle était sur San Francisco sinon je vous aurais donné ses coordonnées, excusez moi et surtout excusez là. "

L'infirmière lança un regard noir à la jeune femme puis un regard compatissant à Satya comme si elle le plaignait d'avoir une soeur comme elle. Puis elle ressortit en n'oubliant pas de préciser qu'il ne fallait pas hurler dans les couloirs. Reportant alors son attention sur sa protégé il lui souri pour essayer de la faire se détendre un peu et commença à expliquer ce dont il se souvenait :

" J'ai fait une infection, enfin je pensais à une infection mais en réalité je faisais une hémorragie interne... Apparemment ce patin frappait plus fort que ce que je pensais. "

Il n'en dit pas plus pour le moment, il savait qu'après cette annonce la jeune femme allait certainement le bombarder de question et surtout son inquiétude n'allait peut être pas redescendre pour le moment...

¤¤¤




   
I'm sorry, I can't change it
   Tu seras toujours prêt de moi, quoi qu'il t'arrive, quoi que tu choisisses de faire, nous serons toujours unis... A la vie à la mort mais même après la mort je suis sûr que nous arriverons à nous retrouver un jour. Je t'aime...
   
Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 21/12/2015
Avatar : Jennifer Lawrence
Race : Sorcière
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 2165
Points RPG : 23


Witchcraft
PC totaux: 35
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar
Sorcier ¤ Best RPGiste

Keira Fawkes
Sorcier ¤ Best RPGiste

MessageSujet: Re: S1E3 : Et si je frappais un mec aux urgences ? Dim 22 Mai 2016 - 22:07

Keira était au bord de la crise de nerfs. Elle ne pouvait plus contrôler sa colère, et le pauvre Satya en payait les frais. Cela faisait bien longtemps que la sorcière ne s’était pas sentie aussi inquiète pour quelqu’un. Elle avait l’impression que si son être de lumière la quittait, le peu de semblant de vie qu’elle avait réussi à retrouver disparaitrait avec lui. Et ce n’était tout simplement pas envisageable pour l’un comme pour l’autre. Son tumulte n’était pas passé inaperçu malgré le fait qu’elle ait refermé la porte derrière elle. Le terme « claqué » serait d’ailleurs plus approprié. En effet, une infirmière débarqua dans la chambre pour lui ordonner de quitter les lieux. La brune la foudroya alors du regard. Il aurait été difficile de choisir qui des deux affichaient l’air le plus menaçant. Pour qui la prenait-elle ? Elle ne lui avait rien demandé ! Si Satya n’était pas intervenu à temps, probablement l’aurait-elle envoyé paître comme jamais. Fort heureusement, il n’y eut pas besoin d’en arriver jusque-là. Le garçon inventa une histoire à dormir debout qui lui fit froncer discrètement les sourcils. C’était n’importe quoi. Comment pourrait-on gober ces âneries ? Pourtant, cela semblait marcher. Peut-être que l’employée leur trouvait un air de ressemblance sorti dont ne sait où. A part leur couleur de cheveux, on ne pouvait pas les qualifier de « jumeaux » physiquement ! Cette dernière ne put s’empêcher d’enfoncer le clou une dernière fois avant de se retourner pour les laisser en paix. Keira leva les yeux au ciel et reporta son attention sur le blessé du jour. Maintenant que cet aparté était achevé, il lui devait des explications.

Tâchant de retrouver un brin de sérénité, la sorcière prit de profondes inspirations. L’infirmière n’avait réussi qu’à la mettre en boule encore davantage. Ce qui n’avait rien de bon actuellement. Keira ignorait la manière dont les choses se seraient déroulées sans l’intervention de son mentor. Ce dernier lui révéla d’ailleurs ce qu’il en était de son état. Ainsi donc, leur bataille de la veille avait eu des effets beaucoup plus dévastateurs qu’ils ne l’avaient imaginé en rentrant. La fugueuse s’assit sur la chaise postée à côté du petit-ami de Kalena. Elle ne savait pas quoi lui demander. Beaucoup de questions se bousculaient dans sa tête, et elle était malade de le savoir dans cet état. Sûrement attendait-il d’ailleurs à ce qu’elle embraille directement car il ne semblait pas vouloir approfondir le sujet par lui-même. Ses yeux se posèrent sur les mains de Satya. Bien qu’enveloppées avec soin, celles-ci ne semblaient pas être dans un état catastrophique. Sa formule avait probablement aidée à éviter le pire. Mais elle ne pouvait pas en dire autant concernant l’hémorragie. Si seulement ils l’avaient remarqué plus tôt… Il lui fallut beaucoup de concentration pour ne pas se noyer sous des scénarios catastrophiques et pour ne pas succomber à des larmes issues de nombreux sentiments contradictoires pour certains.

Mais maintenant tout va bien n’est-ce pas ? Tu vas vite t’en remettre ?

L’inquiétude se lisait dans son regard tel un livre ouvert. Une fois encore, elle se promit qu’elle ne le perdrait pas. Il était bien trop précieux. Malheureusement, il n’y avait rien que Keira pouvait faire pour le soigner. Elle ne possédait tout simplement pas ce pouvoir. Sans même y prêter une réelle intention, elle vint poser très délicatement sa main sur celle du jeune homme. Ce geste aurait pu lui rappeler ce moment où, la veille, Satya avait saisi la sienne pour se rendre en coulisses, si la scène présente n’était pas aussi dramatique. D’un ton toujours quelque peu éteint, elle rajouta :

Si tu as besoin de quoique ce soit… Si je peux faire quelque chose comme téléphoner à Kalena où je ne sais quoi…


Bien que revoir la policière ne l’enchantait guère, plus par principe qu’autre chose d’ailleurs, elle se devait de venir en aide à son ami. Après tout, Keira lui serait toute sa vie redevable pour l’avoir aidé à reprendre goût en l’existence. Cette ambiance lourde lui pesait. Cela ne pouvait pas continuer, elle ressentait le besoin urgent de détendre l’atmosphère si elle ne voulait pas que cela devienne très gênant entre eux. Alors, elle lança la première chose qui lui vint à l’esprit.

En attendant, je compte bien te hanter jusqu’à ce que tu quittes cet hôpital. Si tu te paies des vacances gratuites, alors j’estime en mériter également !

La sorcière se leva afin de saisir une seconde chaise qu’elle plaça devant celle qu’elle venait d’occuper. Armée d’un coussin qu’elle plaça contre le dossier de la première, la brune s’y installa le plus confortablement possible, les jambes allongées. Son regard se posa un instant sur l’écran de télévision avant de reprendre la parole.

Tu as le droit de manger du pop-corn ? Je crois que Jurassic Park est diffusé ce soir. Ce n’est pas vraiment mon genre de film, mais j’imagine que c’est cool pour un macho dans ton genre.

Keira le regarda et lui adressa un sourire en coin pour bien lui prouver qu’elle le taquinait. Oui, elle fuyait sa tristesse et la peur qu’elle avait ressentie cette dernière heure. Mais à quoi bon se mettre à pleurer à chaudes larmes alors qu’il ne semblait pas encore sur son lit de mort ? Chaque chose à son temps. Et puis, Satya devait parfaitement avoir conscience que ce n’était pas de l’indifférence de sa part. Bien au contraire. Comme l’avait d’ailleurs prouvé son entrée théâtrale un peu plus tôt. Et, comme elle l’avait annonçait, elle ne comptait pas le lâcher d’une semelle tant qu’il ne serait pas rétablit. Bougeant sur son siège, elle grimaça.

Tu crois que mon infirmière favorite me ferait livrer un lit ? D'ailleurs... C'est quoi cette histoire de frère et sœur ? C'est un petit fantasme personnel dont je devrais m'inquiéter ?

¤¤¤

I'm sorry for beeing me
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, annoying, stressful,
weird, quiet, distant, imperfect,strange, unlovable, useless, worthless,
lonely, depressed, boring, sad, helpless, broken, lost cause, defeated.


Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 14/11/2015
Avatar : Tyler Hoechlin
Race : Hybride : EDL et sorcier
Camp : Bien
Localisation : Près de mes protégés

Messages : 3280
Points RPG : 22


Witchcraft
PC totaux: 39
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar

Satya Malowne
Grand Modo ¤ Hybride

MessageSujet: Re: S1E3 : Et si je frappais un mec aux urgences ? Sam 11 Juin 2016 - 21:56

C'était la première fois qu'il voyait Keira dans cet état, qui aurait cru il y avait quelques temps de ça qu'il la verrait aussi inquiète pour lui alors qu'à l'origine elle ne voulait rien avoir affaire avec lui. Cette pensée le fit sourire, il était heureux de l'avoir et bizarrement c'était elle et non Kalena qu'il voulait à ses côtés présentement, en parlant de la belle il ne l'avait même pas prévenue de son état pour le moment...
Lorsqu'elle s'approcha au bord des larmes lui demandant si désormais tout allait bien et voulant savoir s'il allait vite se remettre il tendit la main vers elle pour lui caresser tendrement la joue et lui dit :

" Oui je vais bien c'est promis ! "

En effet, il allait mieux et cela irait de mieux en mieux, ce n'était pas non plus la peine d'en faire tout un roman, il avait déjà eu assez peur dans l'ambulance et pendant l'opération, il se voyait déjà partir et mourir aussi bêtement que ça, mort après avoir combattu avec un stupide pantin cela aurait été un comble au final... Elle s'approcha encore et lui dit que s'il avait besoin de quelque chose, ou si elle pouvait faire quelque chose elle le ferait comme appeler sa petite amie par exemple. Si elle lui proposait ça c'était qu'elle était vraiment en panique, elle qui ne supportait pas l'agent de police avec qui il sortait cela était vraiment une proposition hors du commun et il n'arriva presque pas à se retenir d'ouvrir la bouche tellement il était surprit. Mais il n'avait aucune envie de voir la brune et sans le montrer il préféra dire :

" Je préfère qu'elle ne sache rien, elle poserait trop de question et puis on est bien là tous les deux non ? "

Elle se leva alors bien décidé à faire quelque chose et annonça que s'il avait des vacances alors elle en prendrait aussi à ses côtés, elle refusait de le laisser seul et allait le hanter jusqu'à ce qu'il rentre chez lui et peut être même plus. Cela le fit doucement rire, et oui pas fort sinon il pourrait se faire mal au ventre et à ses points internes.
Elle alla chercher une chaise pour la mettre devant celle où elle était afin de se faire un lit de fortune, elle prit un oreiller qu'il y avait dans le placard de la chambre et allongea ses jambes en regardant l'écran de la télévision en demandant s'ils avaient le droit de manger du pop corn, il y avait apparemment un film tiré d'un livre qu'avait lu Satya, Jurassic Pack qui passait ce soir là. Keira n'aimait pas ce genre de film mais elle était sûre que cela plairait à son être de lumière... Elle n'avait pas tord d'ailleurs, il lui rendit le sourire qu'elle lui lançait pour lui montrer qu'elle rigolait et lui répondit :

" Oui j'aime ce film et le livre est génial ! "

Il lui tira la langue, faire ça ne lui faisait pas mal aux points. La jeune sorcière lui demanda alors s'il pensait qu'elle pourrait avoir un lit ou si elle pouvait déjà laisser tomber l'idée de bien dormir. Les membres de la famille ne pouvait pas rester dormir sauf s'il s'agissait de la femme et ce n'était pas le cas de la belle sorcière. Elle lui demanda aussi ce qui lui était passé par la tête de dire qu'elle était sa soeur lui demandant si c'était un fantasme qu'il avait caché depuis un moment. Levant les yeux au ciel il lui dit en tapotant le côté de son lit où il restait largement la place pour elle :

" Viens là je ne te mangerais pas tu le sais je ne mord que si on m'oblige ! Et c'était soit la soeur soit la petite amie pour qu'ils ne te mettent pas dehors, la prochaine fois je dirais que tu es ma femme, ou ma mère si tu veux. "

Cette relation qu'ils avaient été désormais plus forte que jamais. Il se sentait bien prêt d'elle et ne voulait être avec personne d'autre et nulle part ailleurs à cet instant précis. Ils regardèrent donc le film ensemble et s'endormirent l'un contre l'autre sans aucune arrière pensée et pourtant quelque chose allait commencer à changer entre eux...

hrpg : Je sais que le sujet est court mais nous en avons déjà un autre du coup on abrège !

¤¤¤




   
I'm sorry, I can't change it
   Tu seras toujours prêt de moi, quoi qu'il t'arrive, quoi que tu choisisses de faire, nous serons toujours unis... A la vie à la mort mais même après la mort je suis sûr que nous arriverons à nous retrouver un jour. Je t'aime...
   


Dernière édition par Satya Malowne le Dim 12 Juin 2016 - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 21/12/2015
Avatar : Jennifer Lawrence
Race : Sorcière
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 2165
Points RPG : 23


Witchcraft
PC totaux: 35
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar
Sorcier ¤ Best RPGiste

Keira Fawkes
Sorcier ¤ Best RPGiste

MessageSujet: Re: S1E3 : Et si je frappais un mec aux urgences ? Dim 12 Juin 2016 - 15:04

Keira fut plutôt surprise que son être de lumière puisse désirer de ne pas informer sa petite amie. Souhaitait-il uniquement ne pas avoir à se justifier ou y avait-il de l’eau dans le gaz concernant leur couple ? Cette hypothèse lui semblait plutôt irréaliste vu qu’il était sur un petit nuage depuis que leur relation amoureuse avait commencée. Non. Peut-être voulait-il seulement ne pas l’inquiéter. Ne connaissant pas bien Kalena, il était impossible pour la sorcière de savoir ce qu’il en était de sa vie personnelle. Si cette dernière rencontrait des difficultés quelqu’elles soient, il était logique que Satya ne désirait pas en rajouter une couche. Mais tout de même. La policière risquait de s’inquiéter de son absence lorsqu’il ne décrocherait pas le téléphone ce soir. Tant pis. Son mentor trouverait une justification. Après tout, cela ne la regardait pas et il n’avait aucun compte à lui rendre. La brune connu un bref instant de perplexité lorsque son interlocuteur lui confia qu’ils étaient bien ensemble, comme pour justifier davantage son refus de tenir au courant sa chérie. Elle décida de ne pas chercher plus loin, et surtout de ne pas se faire d’idées étranges. Mieux valait-il qu’elle ne se lance pas dans des scénarios abracadabrants.

La fugueuse prit ses aises en s’installant un lit de fortune à l’aide de deux chaises et d’un oreiller. Au bout de quelques instants, son arrière-train protestait déjà. Finalement, avoir de la graisse n’était pas une si mauvaise chose ! Mais ce n’était pas son cas. Keira leva les yeux au ciel d’un air amusé signifiant « Je le savais ! » tandis qu’ils discutaient du film Jurassic Park qui serait bientôt diffusé à la télévision. Sûrement devait-il également être un grand admirateur de l’œuvre de Steven Spieldberg intitulé Les Dents de la Mer. La concernant, elle avait une peur bleue des requins. Autant pouvait-elle endurer de regarder des dinosaures avec un certain plaisir, autant les mammifères marin la terrifiaient ! Lorsque Satya lui tira la langue, elle lui fit les gros yeux et mima le mouvement des ciseaux avec deux de ses doigts. Il avait intérêt à faire gaffe à ce qu’il faisait ! Maman Fawkes était dans la place et bien décidée à éduquer le marmot ! Cette réflexion la fit pouffer de rire.

Tandis qu’elle tentait de trouver une position confortable sur son siège, son être de lumière l’invita à venir le rejoindre sur son lit. L’hésitation la tenaillait du nouveau. N’était-ce pas un peu trop… osé ? Oh et puis, si elle devait passer le reste de la journée et la nuit ici, elle pouvait bien se le permettre. La brune vint se placer à ses côtés en prenant bien soin de ne pas la toucher, craignant de lui faire mal malgré elle. Tout en faisant cela, elle répliqua :

Mon Dieu. Quelle sexualité débridée tu dois avoir avec Kalena ! Remarque, vu son caractère même moi je finirai par mordre…

Ce n’était pas dit avec une once de méchanceté. Seulement, c’était de notoriété publique que les deux filles ne se portaient pas vraiment dans leur cœur. Bien qu’il y ait eu des progrès lorsqu’elles s’étaient croisées une poignée de mois auparavant.

Et puis je suis bien trop sexy pour avoir un lien de parenté avec toi. Donc ne te bille pas. Personne ne croira tes explications à moins d’être foncièrement stupide.


Ce fut à son tour de lui tirer la langue, terminant par éclater de rire. Il lui arrivait de délier sa langue et d'aborder des sujets un peu plus scabreux malgré son manque d'expérience et de sérieux quand c'était le cas. Elle défit son chignon puis posa la tête sur l’oreiller qu’elle avait utilisé auparavant pour soulager son dos. Au final, et ce contre toute attente, Jurassic Park n’était pas un si mauvais film et la nuit avait été des plus agréables.

¤¤¤

I'm sorry for beeing me
I'm sorry for beeing clingy, emotional, needy, annoying, stressful,
weird, quiet, distant, imperfect,strange, unlovable, useless, worthless,
lonely, depressed, boring, sad, helpless, broken, lost cause, defeated.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: S1E3 : Et si je frappais un mec aux urgences ?

Revenir en haut Aller en bas

S1E3 : Et si je frappais un mec aux urgences ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» S1E3 : L'inquiétude d'une mère... N'est au final pas si importante
» S1E3 :Prise de contact avec la proie
» S1E3 : Et chaque chose à sa place...
» S1E3 : Révélation
» S1E3 : Le retour de l'ange déchu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed : Alternative World :: Archives :: Archives RPG :: RPG S1E3-