...
 
L'équipe de Caw vous souhaite la Bienvenue !
Jordan Rackit
Co-Fondateur Sadique
Le Contacter
Andrew Parker
Co-Fondateur Charmant
Le Contacter
Satya Malowne
Grand Modérateur
Le Contacter
Cole Turner
Modérateur
Le Contacter
Ethan Adams
Modérateur
Le Contacter
Phoebe Halliwell
Modératrice
Le Contacter

Partagez|

S1E2 : Une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

CAW Birthday : 10/02/2016
Avatar : Robbie Amell
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 409
Points RPG : 14


Witchcraft
PC totaux: 25
Niveau: 1
Pouvoirs/Capacités:
avatar
Sorcier ¤ Coup de coeur

Alec Harrington
Sorcier ¤ Coup de coeur

MessageSujet: S1E2 : Une nouvelle vie Mar 16 Fév 2016 - 11:41


"You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self esteem, so you run on gasoline."

Une nouvelle vie

« Un machiato, latte, mais léger sur le lait, okay ? »

Alec n'en revenait toujours pas. Il avait quitté New York City il y a deux semaines de ça, mais c'était comme si rien n'avait changé. Il avait toujours le même job, certes sympathique (il adorait le contact humain), mais aussi inintéressant qu'auparavant. La seule chose qui avait véritablement changé, c'est qu'il se retrouvait aujourd'hui seul au monde. Alec, pardon, Scott avait eu sa grand-mère au téléphone la veille : « Il faut juste laisser les choses se tasser un peu, la police est déjà sur le qui-vive, je ne peux pas te rejoindre tout de suite. Mais je te promets de venir très bientôt, d'accord mon poussin ? ». Le jeune homme n'avait alors pas su ce qui l'avait le plus énervé : le ton paternaliste – limite condescendant de sa grand-mère, sa désagréable façon d'agir comme si de rien était (il avait tout de même perdu ses parents !) ou encore cette apparente aise avec laquelle elle semblait trouver des réponses à tout (à tout, sauf à la mort de ses parents qu'Alec trouvait injuste). Le barista sur lequel était scratché un joli écusson qui affichait fièrement « Scott, pour vous servir » dévisagea le client malpoli mais se força à étirer un sourire faux sur son visage.

« Je peux prendre un nom ? »

Demanda-t-il tout de même car c'était la politique de la maison. Le client lui lança son prénom au visage comme il l'aurait fait avec une étoile ninja et des postillons vinrent échouer sur la main d'Alec qui tenait le feutre noir. Réprimant une grimace, Alec écrivit aussitôt « Roger » sur le gobelet de carton et fit passer la commande au préparateur. Il encaissa le machiato latte et s'attaqua à une nouvelle cliente, un sourire déjà plus franc aux lèvres. Mais ces derniers temps, Alec avait perdu la joie de vivre qui le caractérisait tant autrefois. La mort de ses parents était encore douloureusement nichée dans son ventre et lui nouait les entrailles à chaque fois qu'il s'égarait à y penser. Mais comment faire autrement ? En l'espace d'une nuit, d'une simple et pourtant si terrible nuit, le beau brun avait non seulement assisté à la tuerie de ceux qu'il aimait le plus au monde, mais s'était aussi vu révélé l'existence d'un monde dont il ignorait tout : le monde de la magie. « Tu descends d'une longue lignée de sorciers Alec. Ton grand-père était sorcier, ton père aussi, jusqu'à ce que mon mari décide de le priver de ses pouvoirs pour les avoir utiliser à des fins personnelles. Tu comprends ? » Sans le vouloir, le jeune homme avait commencé à développer une colère incontrôlable à l'encontre de la mère de son défunt père. Il lui en voulait d'être encore en vie, il lui en voulait d'avoir survécu à son enfant unique, et il lui en voulait d'être le malheureux messager. Alec aimait sa vie, il n'avait pas besoin d'en changer. Il n'avait pas eu le choix.

« Un frappucino caramel, bien sûr. Je peux vous demander votre prénom ? »

À dire vrai, il trouvait cette politique charmante : elle humanisait un peu plus la clientèle, qui autrement n'aurait été qu'un chiffre de plus à encaisser. Alec prit grand soin de noter le nom sur le gobelet avant d'encaisser la commande. Et comme il n'y avait plus de nouveau client à l'horizon, le jeune homme décida d'aller commencer à ranger la salle. Toutes les commandes récentes étaient à emporter et le café allait bientôt fermer ses portes. Alec était de fermeture : pas de fête pour lui en ce début de soirée. Mais il n'aurait de toute façon pas été d'humeur.


« Allez, à demain. Passe une bonne soirée ! »

Salua-t-il son collègue avant de prendre la route. Les mains dans les poches, il entreprit de descendre la rue pour attraper son bus qui devait passer dans quelques dizaines de minutes – ô grande joie des transports en commun ! Tu es un sorcier ! Pourquoi les paroles de sa grand-mère s'entêtaient-elles à tournoyer dans sa tête ? Il n'arrivait pas à l'accepter. Pourtant, il n'avait pas pris l'avion pour débarquer à San Francisco. Il avait simplement ouvert les yeux et sentit son estomac se nouer tandis que la nausée s'emparait de lui. La grand-mère avait fait appel à son être de lumière. Les pouvoirs d'Alec s'étaient éveillés, il n'en avait simplement pas conscience.

« Tu parles d'une famille de tarés ! »

Murmura-t-il pour lui-même.


(c) crackle bones


¤¤¤



What are you even doin' here?
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 26/10/2015
Avatar : Zac Efron
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 4427
Points RPG : 62


Witchcraft
PC totaux: 52
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar

Andrew Parker
Admin ¤ Sorcier

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Mar 16 Fév 2016 - 22:42


Andrew était sur les traces d’un démon qui sévissait en ville depuis quelques jours déjà. Les journaux relataient des disparitions dans un même secteur géographique. Cependant, il n’y avait aucune trace de ces individus qui s’étaient volatilisés comme par magie. Magie était bien le mot puisqu’après avoir effectué des recherches et surtout des tests sur les lieux annoncés, le jeune sorcier voyait ce que les mortels ne pouvaient pas voir : des marques de brûlure qui signifiaient l’utilisation d’un pouvoir maléfique destructeur ainsi que des signes évidents de lutte proche de ces dites marques à peine perceptibles.

Depuis la disparition de Piper Halliwell et donc du Pouvoir des trois, les forces du Mal prenaient de plus en plus d’ampleur dans la célèbre ville de Californie. Peu de sorciers arrivaient à se dépatouiller d’une affaire ou deux. Andrew faisait partie de ceux-là. Mais, c’était aussi grâce aux pouvoirs qu’il possédait : le sorcier pouvait geler instantanément un ennemi ou pis encore, le liquéfier jusqu’à ce que son existence s’évapore pour toujours. Il savait que ses pouvoirs étaient puissants, ou du moins, qu’ils avaient des propriétés d’une extrême rareté.
Cela ne le rendait pas invulnérable, loin de là. Mais, plus à même de repousser les attaques des démons et même de leur porter le coup de grâce quand l’occasion s’offrait à lui. L’ère des Charmed Ones avait disparu en même temps que l’une des sœurs Halliwell. Il ne fallait plus que compter sur soi-même dans cette lutte incessante et arriver à quelque chose de positif dans le monde. C’était un idéal qui valait le coup de se battre pour le mettre en place.

Toutefois, le jeune sorcier ne raisonnait pas vraiment de la même manière. Il ne rêvait que d’une vie tranquille, sans magie et sans avoir à se battre. Cependant, c’était la magie qui venait constamment à lui depuis un certain moment. Andrew se battait contre un mauvais sorcier ou un démon presque deux fois par semaine, l’exténuant de plus en plus. Il se demandait même s’il ne devait pas stopper ses études tant les batailles lui prenaient tout son temps libre. La vie était ainsi faite et même si l’étudiant en Histoire de l’art rechignait quand l’occasion se présentait, il prenait tout de même son devoir de sorcier avec le plus grand sérieux. Peut-être parce qu’il savait au fond de lui qu’il s’en voudrait si un innocent se faisait tuer alors que le sorcier aurait pu faire quelque chose pour éviter cela.

Andrew déambulait dans les rues de San Francisco, passant même devant un café dont il avait entendu des échos sans pour autant y mettre les pieds une seule fois. Bien que dans un coin de sa tête, une voix lui disait qu’il faudrait sans doute y aller un de ces quatre, le jeune homme restait concentré sur sa… chasse ?! On ne pouvait appeler cela autrement puisque le sorcier avait un objectif bien précis : localiser la prochaine attaque, faire en sorte que la prochaine victime puisse fuir et détruire le démon derrière tout cela.
Wouah… Une soirée des plus prometteuses en somme ! Pauvre Andrew… Et pourtant, il restait toujours aussi concentré en bifurquant sur sa droite et empruntant une nouvelle rue. Alors qu’il commençait à frotter ses bras avec ses mains, signe que la fraicheur commençait à s’installer, Andrew devait admettre une chose : Il oubliait toujours d’apporter une veste avec lui quand le soir tombait. Cependant un cri le fit sortir de ses pensées. C’était sûrement ce dont il cherchait depuis près d’une heure maintenant.

Courant alors dans la direction du bruit, le jeune étudiant bifurqua de nouveau pour se retrouver dans une toute petite ruelle éclairée. Devant lui se trouvait une jeune femme à terre qui pleurait, totalement terrorisée par le gars qui se trouvait juste à quelques pas d’elle. Ce dernier créa une boule d’énergie dans sa main droite et Andrew fit un mouvement des mains. Une détonation retentit alors dans le dos du démon qui s’envola dans une pirouette pittoresque avant de se crasher la tête la première dans une benne à ordure.
Trottinant pour rejoindre l’innocente, cette dernière le regardait avec stupéfaction. Le jeune homme esquissa un sourire bienfaiteur avant de lui tendre la main afin de l’aider à se relever. La demoiselle commença à bafouiller des phrases incompréhensibles et Andy la stoppa net dans ses propos.


- Courez le plus loin possible d’ici… D’accord, annonça-t-il tout en poussant délicatement la fille afin qu’elle s’en aille.

Par malchance, le pouvoir de liquéfaction d’Andrew n’avait pas détruit le démon sur le coup et ce dernier savait que le combat était loin d’être terminé. Et pourtant, les démons possédaient un pouvoir qui pouvait nuire à quiconque se trouvait sur leur chemin… Apparaissant grâce à la téléportation juste en face du sorcier, le démon leva son bras gauche dont la main tenait fermement un athamé. Andrew eut juste le temps d’écarquiller les yeux de stupéfaction avant de sauter en arrière, la lame se coinçant dans le col de son t-shirt, qui céda par son tranchant. Un bruit de déchirure se fit entendre et une seconde plus tard, Andrew voyait son haut coupé littéralement en deux.
Fronçant les sourcils, totalement énervé que le démon ait bousillé l’un de ses vêtements, Andrew fit un nouveau geste des mains en direction du démon qui se gela en un rien de temps. Reportant son regard sur son t-shirt, le jeune sorcier prit les deux morceaux, les leva pour mieux les voir avant de les relâcher tout en soufflant d’exaspération.


- C’est pas vrai… Pourquoi faut-il toujours que ça tombe sur moi…

¤¤¤


A rebours
Et d'un tour de clé
Comme un sourd, muet
Nul besoin de barreaux, de croix
On s'enferme tout seul parfois...

Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 10/02/2016
Avatar : Robbie Amell
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 409
Points RPG : 14


Witchcraft
PC totaux: 25
Niveau: 1
Pouvoirs/Capacités:
avatar
Sorcier ¤ Coup de coeur

Alec Harrington
Sorcier ¤ Coup de coeur

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Ven 26 Fév 2016 - 12:16


Quelques centaines de mètres à peine séparait encore Alec de son arrêt de bus. Il n'avait pas mis longtemps à se familiariser avec le système de San Francisco tant il lui semblait similaire à celui de New York City. Un rapide coup d'œil a son téléphone portable l'informa qu'il allait encore attendre dix bonnes minutes. J'ai vu pire... Alec retira les mains de ses poches pour se munir de ses écouteurs. Il voulait faire taire la voix de sa grand-mère dans sa tête. Sorcier ! Il ne comprenait même pas ce que cela voulait dire. Devait-il s'attendre à recevoir une lettre (légèrement en retard) de Poudlard, l'école de Harry Potter ? Allait-il bientôt traverser un mur de briques pour remonter le chemin de traverse à la recherche de sa baguette magique, de sa cape noire et d'un joli hibou d'un blanc immaculé ? Il devait avoir lu ces livres une vingtaine de fois : ses préférés quand il était jeune. Et même si aujourd'hui il avait abandonné cette lecture réputée jeunesse pour la littérature britannique, Alec prenait parfois le temps de se pencher de nouveau sur ces bouquins qui, il fallait bien l'avouer, étaient drôlement bien fichus. Jamais, ô grand jamais n'aurait-il songé un seul instant faire partie de ce monde magique qu'il croyait inventé de toutes pièces ! Il n'était rien d'autre qu'un moldu, et un des plus banales d'entre eux avec ça ! Enfin... C'est ce qu'il avait cru jusqu'ici.

Le regard fixé sur la feuille des horaires du bus, Alec se concentrait sur le B29, celui dans lequel il devait monter pour rejoindre son petit appartement. Le passé resurgit soudainement tandis qu'un doux souvenir insouciant s'emparait de lui.

« Mais cours bordel ! On va le rater ! »

Alec courrait derrière Arthur pour attraper le dernier service nocturne qui devait les rapprocher de leur colocation. Mais ils n'étaient pas suffisamment rapides car le chauffeur démarra, avide de rentrer se mettre au lit, lui aussi. Les deux jeunes hommes s'arrêtèrent avec le souffle court et une frustration amère. Ils échangèrent un regard et se mirent à rire malgré tout. Tant pis, ils pouvaient marcher. L'alcool les aidait certainement à surmonter cette déception tardive. Ils se mirent en route en silence. Dans le silence de la nuit, une denrée rare à New York, seul leur souffle semblait troubler la tranquillité que leur offrait cette soirée bien avancée. Ils étaient sortis boire un verre avec des amis d'Arthur. Alec songeait parfois qu'il devait commencer à les considérer comme les siens, mais il ne parvenait pas à s'ôter de l'esprit l'idée que sans son meilleur ami, les autres auraient eu bien vite fait de se lasser de sa présence. Le blondinet était le plus sociable des deux. Il savait trouver les mots justes pour faire rire l'assemblée, et tout le monde l'appréciait pour la facilité qu'on avait à être à ses côtés. Alec l'enviait et l'admirait pour cela.

« - Tu fais quoi demain ? demanda Arthur.
- Euh... Je dors ! J'vais devoir bosser un peu aussi, j'ai des chapitres en retard,
admit Alec à contre-cœur, tant cette perspective l'enchantait.
- C'est tout ce que tu fais en ce moment !
- C'est toujours mieux que de regarder la télévision H24 comme toi !
- Touché ! »

Arthur décocha un léger coup de poing dans l'épaule de son meilleur ami. En secret, il avait l'impression de perdre son meilleur ami tout en se perdant lui-même. Il ne savait plus quoi faire de sa vie. Et il ne l'aurait avoué pour rien au monde, mais cette idée l'effrayait ! Le blondinet n'avait de toute façon jamais eu besoin de mots – Alec avait toujours réussi à le comprendre. Ils échangèrent un regard qui en disait long sur leur amitié. Les deux hommes avaient grandi ensemble et se connaissaient mutuellement mieux que quiconque.

Le sourire qu'affichait Alec s'effaça doucement quand il réalisa que ce souvenir n'était rien d'autre que ce qu'il était : du passé. Il ne reverrait peut-être jamais son meilleur ami. C'était dur à avaler. C'était difficile à concevoir pour lui qui avait toujours pu compter sur Arthur. C'était... Un cri ?

Le hurlement avait surpassé le volume de la musique sortante de ses écouteurs. Le grand brun les retira pour regarder autour de lui : il n'y avait personne. Il ne l'avait pourtant pas imaginé ! Que devait-il faire ? Des souvenirs, plus noirs ceux-là, commencèrent à tourmenter Alec. Un nouveau cri. Cette fois le sang du jeune homme ne fit qu'un tour et il se mit à courir dans sa direction.

Le spectacle qu'il découvrit lui glaça le sang. Se pouvait-il que le monde magique se dévoile une fois de plus au moldu qu'il était autrefois et voulait être aujourd'hui ? Un jeune homme constatait les dégâts sur son tee-shirt déchiré, le laissant à moitié nu dans la tiédeur d'une nuit d'été. Une femme le bouscula en s'échappant. Elle avait l'air terrifiée et Alec se demanda s'il portait la même crainte sur son visage. Ce qui lui faisait plus peur encore, c'était l'homme qui faisait face à cet autre jeune homme, lui un peu moins vêtu. Il semblait pétrifié dans une sorte de glace. Trop étrange au mois de juin pour croire qu'il s'agissait d'autre chose que d'une manifestation surnaturelle.

« Qu'est-ce que vous lui avez fait !? »

Demanda-t-il, d'un ton curieux mais accusateur. Il confondait le bourreau et le justicier.



HJ : Désolé du retard ! Embarassed

¤¤¤



What are you even doin' here?
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 26/10/2015
Avatar : Zac Efron
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 4427
Points RPG : 62


Witchcraft
PC totaux: 52
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar

Andrew Parker
Admin ¤ Sorcier

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Ven 26 Fév 2016 - 21:08

HRPG : Ne soit pas désolé Wink Tu réponds quand tu as le temps, la motivation et l'inspiration Smile Et quand je vois la réponse que tu as faite, ça vaut toute la patience du monde Smile


Andrew avait une sale horreur qu’on vienne lui bousiller ses affaires. Non pas que c’était quelque chose qu’il tenait à la prunelle de ses yeux mais tout simplement parce qu’il mettait un point d’honneur pour être convenable. Et malheureusement, à cause du démon congelé dans une position quelque peu féroce, le jeune sorcier n’était pas convenable, il faisait débrayé en exhibant sans le vouloir la musculature de son torse à quiconque poserait ses yeux sur lui.
Il y avait de quoi rire en voyant une scène pareille ou pleurer suivant le cas… Andrew n’aimait pas être exposé de la sorte alors qu’il était toujours à rester en retrait, à être le moins voyant possible ; là c’était chose loupée totalement. Rageant intérieurement, le jeune homme commençait à réfléchir sur le moyen de vaincre le démon car il savait pertinemment que ce dernier n’allait pas rester congeler indéfiniment. Le pouvoir du sorcier était certes puissant mais au point de laisser ad vitam l’ennemi en statue de glace.

Toutefois, l’étudiant fut soudain sorti de sa réflexion lorsqu’il entendit une voix masculine derrière lui qui le fit quelque peu sursauter. Tournant sur lui-même afin de faire face au nouveau protagoniste, Andrew sentit ses joues devenir des plus rouges tout en prenant chaque partie de son t-shirt pour les ramener l’un contre l’autre afin de couvrir sa nudité passagère. Il n’y avait pas plus pathétique tableau pour le jeune Parker que ce qu’il vivait à l’instant présent. Il était face à un inconnu, certes des plus mignons, il devait bien l’avouer. Mais le sorcier était à moitié nu et il y avait ce démon congelé juste derrière lui. Comment expliquer tout ceci ? C’était presque impossible et n’importe quel discours ne serait pris comme du foutage de gueule, quoi qu’il arrive. A l’instant précis, l’identité du sorcier avait été percée au grand jour et cette malchance pouvait conduire à bien pire.


- Une jeune femme s’est fait agresser et je me suis interposé… J’ai eu chaud, termina-t-il en montrant du bout du doigt son t-shirt coupé en deux.

Au moins, Andrew n’avait pas du tout menti tandis qu’il virait sur un rouge presque cramoisi tant la situation le gênait au plus haut point. Forcément que la question sur le fait que le démon était congelé allait sortir. Mais, à cet instant précis, le sorcier ne pensait pas foncièrement à ça… Enfin, si… Mais, c’était plus du fait qu’il y avait un inconnu qui se trouvait là, sans doute un innocent et qu’il risquait sa vie à l’instant même. Là était le véritable danger puisque le jeune Parker n’avait pas réussi à faire s’enfuir une innocente pour qu’un autre devienne une victime potentielle.


- Vous devriez partir d’ici, c’est dange… aoutch, lâcha-t-il dans un souffle alors qu’il commençait à regarder son t-shirt replié contre son torse.

En regardant de plus près, Andrew vit comme une ligne rouge se dessiner au centre du t-shirt. Instinctivement, il lâcha ce dernier qui se mit à repartir de part et d’autre, découvrant de nouveau la musculature du jeune homme. Cependant, il semblerait que la lame du démon avait tout de même réussi à atteindre la peau du sorcier, le coupant très légèrement. Andrew se mit alors à froncer quelque peu des sourcils en sentant la douleur revenir avant de subitement repartir. Ca piquait suffisamment pour l’avoir fait sortir le gémissement de douleur.
Laissant sa blessure et carrément son torse à la vue du jeune homme qui lui faisait face, Andrew se rapprocha de ce dernier avec grande prudence. Il ne devait pas paniquer contre lui mais il devait bien comprendre que le danger réel se trouvait dans cette statue de glace qui pouvait décongeler d’une seconde à l’autre.


- Je vous en prie… Dit-il d’une voix franche et douce à la fois. Allez-vous-en, il peut revenir d’une seconde à l’autre.

¤¤¤


A rebours
Et d'un tour de clé
Comme un sourd, muet
Nul besoin de barreaux, de croix
On s'enferme tout seul parfois...

Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 10/02/2016
Avatar : Robbie Amell
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 409
Points RPG : 14


Witchcraft
PC totaux: 25
Niveau: 1
Pouvoirs/Capacités:
avatar
Sorcier ¤ Coup de coeur

Alec Harrington
Sorcier ¤ Coup de coeur

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Mer 2 Mar 2016 - 15:56

Paralysé, comme figé, un grand homme menaçant faisait face à un autre, un peu plus petit et dont le tee-shirt était déchiré. Maintenant qu'il le voyait d'un peu plus près, Alec pouvait dire que son état n'avait rien de naturel. Ce n'était pas par surprise que l'assaillant s'était arrêté dans son geste. Non, son aspect laissait croire qu'il était emprisonné sous une fine couche de glace. Aussi incroyable que cela puisse paraître, le barista n'avait d'autre choix que de le croire. Tu es sorcier, répétait la voix de sa grand-mère dans sa tête. Et si on lui demandait son avis, Alec répondrait sûrement qu'elle tombait à pic ! Quand il remarqua que le beau débraillé lui accordait à présent son attention, Alec recula d'un pas prudent. Il ne connaissait pas le comment du pourquoi et savait avoir la fichue tendance à prendre la victime pour le bourreau (ironie, quand tu nous tiens !). Certes, son visage était bien plus beau à regarder, mais n'était-ce pas justement ce qui avait souvent attiré Alec dans les ennuis ? « Une jeune femme s’est fait agresser et je me suis interposé… J’ai eu chaud. » Ah! Oui ! Il y avait ça, aussi. Mais si sa victime s'était débattue, pouvait-on vraiment lui en vouloir ? Le beau brun jugea l'inconnu de haut en bas. Son regard s'attarda effectivement sur les lambeaux de vêtement qui peinaient à couvrir sa poitrine. De larges épaules et des pectoraux appuyaient un physique impeccable qui rendait justice à la finesse des traits de son visage. Il était assurément beau et dégageait une aura rassurante, protectrice. Si son discours épousait parfaitement son physique apaisant, ce n'était peut-être qu'une ficelle de plus dans le piège qu'il tissait tout autour d'Alec. Les événements récents avaient rendu le garçon méfiant. Mais même dans sa suspicion, il parvenait à se tromper complètement. « Vous devriez partir d’ici, c’est dange… aoutch. » Il suivit son regard pour découvrir qu'un geste malheureux avait dû ouvrir la plaie qu'il portait en travers de la poitrine. Plaie qui, de toute évidence, avait été entaillée par le couteau aiguisé qui ornait fièrement la main de la statue de glace. En le voyant marcher douloureusement vers lui, Alec ne put s'empêcher de s'inquiéter. Il semblait un peu mal en point. Alors, il s'avança à son tour et lui tendit le bras pour lui offrir un soutien.

« Wow ! Est-ce que ça va aller ? »

Lui demanda-t-il, sincère. « Je vous en prie… Allez-vous-en, il peut revenir d’une seconde à l’autre. » reçut-il pour toute réponse. Le temps n'était plus au doute : c'était bel et bien lui la victime, et il était blessé.

« Justement ! On se casse, vous venez avec moi ! Il est hors de question que je vous laisse... »

Il fut interrompu par un bruit sourd. Le jeune homme s'effondra devant Alec, visiblement assommé par le manche du poignard. Son détenteur regardait à présent le jeune Harrington d'un air mauvais. La glace avait dû... fondre ?

« Ohla... tout doux ! Je 'cherche pas d'ennuis, ok ? Je... »

Il eut tout juste le temps de sauter en arrière pour éviter la lame tranchante. Malheureusement, il trébucha et s'écrasa à son tour sur le sol. Son assaillant avançait vers lui, plus menaçant que jamais.

« Non ! »

Hurla-t-il quand il leva le bras pour frapper de nouveau. C'est alors que cela se produisit.

Sa vision s'illumina un très court instant avant de se troubler. Il eut l'impression de flotter et de perdre pied quand soudain il avait changé de position. Il s'observait maintenant, assis sur le sol, le regard fixé droit dans le sien : une drôle d'impression ! C'était peut-être ça la mort... Il s'attendait à se tourner vers une lumière éblouissante quand il s'aperçut qu'il sentait de nouveau son corps. Mais il était tendu, son bras était levé. Se pouvait-il que... Alec n'en croyait pas ses yeux ! Il se retourna et porta ses mains dans son champ de vision : l'une d'elle tenait fermement un poignard.

« Qu'est-ce qu'il m'arrive ? »

Demanda-t-il à haute voix. Seulement, ce n'était pas la sienne qui avait retentit dans la ruelle. Elle était bien plus rauque.

De nouveau, sa vision se troubla et il eut l'impression de flotter dans le néant. Quand il cligna de nouveau des yeux, il était de retour dans son propre corps, assis sur le sol sale et froid. Le démon resta quelques instants perdu, ne comprenant pas non plus ce qui lui était arrivé. Alec, quant à lui, avait la nausée et n'envisageait même pas de se lever.


¤¤¤



What are you even doin' here?
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 26/10/2015
Avatar : Zac Efron
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 4427
Points RPG : 62


Witchcraft
PC totaux: 52
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar

Andrew Parker
Admin ¤ Sorcier

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Jeu 3 Mar 2016 - 15:05


Andrew n’espérait qu’une seule chose, que la personne en face de lui comprenne le danger imminent et décide de fuir comme le ferait n’importe quel innocent dans un état de panique en voyant de la magie ainsi qu’une menace qu’il serait incapable de gérer tout seul. Cependant, le jeune homme commença à parler d’une façon quelque peu étrange. Il voulait bien partir d’ici mais en emmenant le sorcier avec lui. Avait-il perdu la tête ? C’était ce que pensait Andy à l’instant même avant de ressentir un violent coup derrière la tête, suivi de vertige incontrôlable et d’une nausée qui vint brusquement. En moins de temps qu’il fallait pour ne lâcher qu’un son, l’étudiant tomba au sol, sombrant dans les ténèbres de l’inconscience.

Le sorcier se réveilla avec un mal de tête comme si des éléphants faisaient une course à l’intérieur de sa boîte crânienne. La douleur était insoutenable ainsi que l’envie de vomir qui revenait plus fortement. Levant légèrement la tête, il vit le démon comme paralysé devant l’innocent qui était assis par terre dans un coin. La voix du démon résonnait dans la tête d’Andrew, demandant ce qu’il se passait et à ce moment précis, le sorcier voulait lui aussi savoir ce qui pouvait bien pousser un démon à se stopper net devant une future victime.
Se relevant doucement tout en se concentrant pour ne pas sombrer de nouveau, le jeune Parker se remit debout avec difficulté. La scène semblait surréaliste pour le coup mais tout redevint comme avant lorsque le démon arma de sa main vide une boule d’énergie. Il allait attaquer l’innocent et pour le coup, Andrew n’allait pas le laisser faire, pas après le coup en traitre qu’il lui avait donné tantôt.

Levant les deux mains avec force, une détonation retentit au niveau du dos du démon qui s’envola vers l’avant pour s’écraser contre le mur, à un mètre de l’innocent. Le sorcier en profita pour rejoindre ce dernier à la manière d’un homme qui aurait un peu trop bu, tant le coup à la tête avait dû endommager un peu son sens de l’orientation et il tendit la main pour que le protagoniste puisse se relever rapidement. Il ne fallait pas rester à terre, c’était le meilleur moyen d’être vulnérable à une attaque.
Une fois l’innocent debout, Andrew vit pas très loin de lui l’athamé du démon, à terre. C’était peut-être le moyen pour lui d’en finir avec cette vermine. Sans prendre le temps de dire quoi que ce soit, il fondit vers l’arme et la prit avant de regarder le démon qui était toujours au sol, grognant comme un animal qui venait d’être blessé. Les démons savent grogner ? C’était d’ailleurs assez pathétique à entendre quand on y songeait quelques instants.

Andy fit un geste avec son bras pour que l’innocent reste bien derrière lui. Il devait être en panique total et c’était la raison pour laquelle il ne devait pas se mettre en avant. Dorénavant, les deux jeunes hommes n’avaient pas d’autre choix que d’affronter le démon jusqu’à ce que l’un des deux camps perde. C’était une situation que n’aimait pas le sorcier, il n’aimait pas affronter les démons tout en protégeant les innocents parce que cela sous-entendait qu’ils pouvaient mourir à la moindre erreur d’Andrew.
Le démon se releva et il regarda le sorcier, puis l’innocent, avant de fixer de nouveau Andrew ainsi que son arme. On pouvait voir une certaine forme de rage dans le regard et les expressions faciales du démon. De quoi figer sur place n’importe quelle personne qui n’avait jamais eu à combattre un être maléfique jusqu’à aujourd’hui.

L’être maléfique créa une nouvelle boule d’énergie et Andrew fit un geste de sa main, qui ne tenait pas l’arme, en direction de l’orbe qui se congela instantanément. Perdant la faculté de léviter sur la main du démon, la boule congelée tomba sur cette dernière avant d’exploser sur le sol. Le démon hurla quelque peu en regardant ce qu’il venait de se produire. Andrew en profita pour lancer de toutes ses forces l’athamé qui fondit rapidement sur son propriétaire jusqu’à se planter net contre sa cage thoracique.
Le démon hurla de nouveau, plus intensément, comme si la douleur remplissait chaque particule de son être. Il commença à vibrer, des flammes apparurent au sol et commencèrent à l’entourer jusqu’à ce qu’il explose dans un cri qui raisonna pendant près d’une seconde.

Le jeune sorcier souffla alors tout en posant sa main sur l’arrière de sa tête, là où il avait été frappé tantôt. La douleur était toujours présente mais les nausées semblaient se calmer quelque peu. Lentement, il tourna sur lui-même pour voir l’innocent et lui esquissa un petit sourire bienfaiteur. La menace venait d’être éradiquer et il n’y avait pas eu de perte humaine, ce qui était une victoire parfaite quand on y songeait.


- Tout va bien, demanda-t-il d’une voix quelque peu fatiguée.

Andrew avait dû user de beaucoup de force pour maintenir son esprit en éveil. Il avait besoin de repos, il le savait. Peut-être même appeler Satya ou Alec pour tenter de guérir ses blessures. Le sorcier, malgré ses pouvoirs et sa puissance magique, avait subi des coups endommageant son corps comme ça pouvait se voir avec son torse.
Lentement, le sorcier se baissa pour s’asseoir et tenta de respirer tranquillement. Le combat l’avait achevé d’une certaine manière et il lui faudrait quelques secondes pour pouvoir de nouveau marcher convenablement.

¤¤¤


A rebours
Et d'un tour de clé
Comme un sourd, muet
Nul besoin de barreaux, de croix
On s'enferme tout seul parfois...

Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 10/02/2016
Avatar : Robbie Amell
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 409
Points RPG : 14


Witchcraft
PC totaux: 25
Niveau: 1
Pouvoirs/Capacités:
avatar
Sorcier ¤ Coup de coeur

Alec Harrington
Sorcier ¤ Coup de coeur

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Mar 22 Mar 2016 - 18:36

Alec ne remarqua pas qu'Andrew s'était réveillé. Il était bien trop concentré sur son souffle pour cela. Le grand brun avait le cœur au bout des lèvres. C'était comme s'il avait le mal de mer. Sauf qu'il n'était pas sur un bateau, et qu'il n'avait pas quitté le sol de la ruelle un instant. Peut-être s'était-il cogné sans s'en rendre compte. Peut-être qu'il avait une commotion. Inspire. Expire. se répétait-il. Ce n'était pas du tout le moment de rendre ses tripes ! Devant lui, le démon reprenait peu à peu ses esprits, décidant bien vite d'ignorer purement et simplement ce qu'il venait de se passer. Mais qu'était-il vraiment arrivé ? Alec ne parvenait pas à l'expliquer, mais pour un très court instant, il avait eu l'impression d'être dans le corps de son assaillant. C'était comme s'ils avaient échangé leur place. Sauf que le démon était toujours là, pris au piège dans sa propre peau, incapable de prendre les commandes laissées à son hôte. Était-ce possible ? Ce n'était pas croyable ! Sa grand-mère lui avait bien dit qu'il était sorcier, et qu'avec sa nature venaient également des pouvoirs magiques. Mais il peinait à accepter que cela puisse être vrai ! Sa vision devenait moins floue et sa respiration se stabilisait petit à petit. Elle se coupa cependant nette quand une vision d'horreur se présenta à ses yeux. Devant lui, le démon avait fait surgir une boule d'énergie flamboyante dans le creux de sa main. Elle flottait calmement au dessus de sa paume et malgré tout, Alec pouvait sentir à quel point elle devait être dévastatrice. Il s'en rappelait : c'était sans doute une de ses semblables qui avait été utilisée pour tuer ses parents. Pétrifié par la peur, Alec se préparait à accueillir le même funeste destin quand une détonation se fit entendre dans l'allée et que le démon se retrouvait propulsé dans les airs pour finalement terminer sa course contre un mur. L'inconnu avait émergé de son inconscience et affrontait leur assaillant à armes égales : de la magie ! Andrew s'avança vers lui, un peu chancelant. Il lui tendit néanmoins une main pour l'aider à se relever. Alec s'en saisit et essaya de lui imposer le moins de poids possible en s'appuyant sur ses propres jambes.

« Je... Merci. »

Il aurait voulu lui crier qu'il ne comprenait rien, que tout ça ne faisait aucun sens, mais c'était tout ce qu'il était parvenu à articuler. Le sorcier se désintéressa aussitôt de lui pour plonger sur le couteau qui avait servi à l'assommer quelques minutes plus tôt. Le cœur d'Alec battait à cent à l'heure. Sa tête lui criait de fuir mais ses jambes restaient fermement implantées dans le sol. De la peur peut-être ? Ou peut-être encore de la bêtise ? De nouveau, le démon fit surgir l'arme dévastatrice du néant mais celle-ci se gela instantanément avant de retomber mollement dans la main de l'assassin. Le grand brun crut défaillir à nouveau, mais ses yeux ronds ne pouvaient s'empêcher de fixer l'étrange scène. Sans qu'Alec n'est le temps de crier de surprise, il vit son sauveur jeter le couteau de toutes ses forces dans la direction du tueur. Il se logea profondément dans sa cage thoracique. Le démon poussa des cris effroyables qui résonnèrent longtemps dans la tête d'Alec avant de subitement s'enflammer et de disparaître, consumé par les flammes de l'enfer qu'il leur destinait sûrement. Quand l'étudiant retrouva ses esprits, il put voir qu'Andrew le regardait. Il lui avait demandait si tout allait bien mais Alec ne savait pas quoi répondre à cela. Muet, il l'observa s'asseoir par terre, visiblement blessé et épuisé par la confrontation. Le grand brun s'approcha des traces de brûlure que leur assaillant avait laissées derrière lui. Il n'en croyait toujours pas ses yeux. Il resta là une seconde supplémentaire avant de reporter son attention sur son sauveur. Il n'y avait vraisemblablement aucun autre mot pour le qualifier. Alors Alec rebroussa chemin et vint s'agenouiller à ses côtés.

« Est-ce que ça va aller ? »

Demanda-t-il en montrant la blessure qui traversait son torse exposé à la vue de tous. La coupure avait l'air profonde, mais pas suffisamment pour requérir des points de suture. Il avait été chanceux !

« C'était quoi ? Je veux dire... C'était un sorcier, lui aussi ? »

Alec s'inquiétait soudainement de devenir l'un d'eux. Et s'il était destiné à faire le mal, lui aussi ? Mais cela ne devait pas faire le moindre sens pour le blessé qui ne pouvait pas savoir qu'Alec était sorcier, lui aussi. Malgré tout, cela avait dû lui mettre la puce à l'oreille.

« Tu devrais peut-être aller à l'hôpital... »

Sans s'en rendre compte, Alec avait laissé tomber le vouvoiement qui semblait dérisoire dans une telle situation.

« Je... Merci... Tu m'as sauvé la vie. Je... Moi c'est Al... Moi c'est Scott. Scott McGowell. », se reprit-il juste à temps.

¤¤¤



What are you even doin' here?
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 26/10/2015
Avatar : Zac Efron
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 4427
Points RPG : 62


Witchcraft
PC totaux: 52
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar

Andrew Parker
Admin ¤ Sorcier

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Jeu 24 Mar 2016 - 12:57


Andrew semblait avoir subi des dommages durant le combat. Et pourtant, c’était en quelque sorte son quotidien depuis plusieurs semaines, surtout depuis la mort d’une des Charmed Ones, brisant ainsi le célèbre Pouvoir des trois qui ne protégeait plus la Communauté magique tout entière. Qui pouvait dire que trois sœurs sorcières pouvaient rendre la vie des autres sorciers plus facile rien qu’en existant ? Le jeune homme ne l’aurait jamais cru si Piper n’était pas morte quelques semaines plus tôt et que les conséquences d’une telle perte se répercuteraient même sur sa propre existence.
Andy passait ses semaines à combattre les forces du Mal du mieux qu’il pouvait, tentant de sauver un maximum d’innocents au passage. C’était difficile, la plupart du temps, il agissait seul et cela le handicapait réellement. Mais, le sorcier tenait bon, gardant en tête que cela pouvait faire une petite différence comme une sorte de résistance contre les démons qui croyaient que le monde leur appartenait depuis la fin du Pouvoir des trois.

L’innocent en question s’agenouilla près du sorcier alors que ce dernier continuait toujours à inspirer et expirer lentement pour reprendre constance. Le choc à la tête lui avait provoqué pas mal de symptômes qu’un médecin qualifierait sûrement de traumatisme crânien. Regardant son interlocuteur dans les yeux, suite à sa question pour savoir si Andrew allait bien, celui-ci esquissa un sourire bienfaiteur et l’accompagna d’un signe de tête pour affirmer que c’était bien le cas.
Andy ne s’en faisait pas trop pour son cas, il pourrait toujours faire appel à Satya pour guérir ses blessures. Et dans le cas où ce ne serait pas possible, il connaissait un autre être de lumière qui avait déjà utilisé ce genre de pouvoir sur lui. Ce n’était donc plus qu’une question de temps avant que le jeune homme soit de nouveau opérationnel en fin de compte.

Toutefois, les propos qui suivirent, vinrent titiller la curiosité de l’étudiant en Histoire de l’art. Il semblerait que le jeune homme en question connaissait déjà le monde de la magie. Etait-ce un sorcier ou un innocent qui avait déjà été confronté à la magie ? Andy ne le savait pas encore. Même si le savoir n’était pas le plus capital car aux yeux du sorcier, c’était surtout de le sauver du démon, cela restait une question qui méritait une réponse.


- C’était un démon, répondit-il en toute sincérité. Un peu plus coriace que les mauvais sorciers, ajouta-t-il en faisant une moue à la Andrew qui mêlait la franchise à l’humour.

Non pas que le sorcier prenait la chasse aux démons à la rigolade mais bien qu’il avait appris à ne pas se la jouer trop au sérieux avec cela. La vie était déjà bien compliquée sans la magie. Et lorsqu’on ajoutait celle-ci, c’était plutôt l’enfer qui régnait chez les sorciers. Il fallait donc pouvoir en rigoler pour ne pas sombrer dans un flot de désespoir qui pouvait mener à la perte d’innocents ou à sa propre perte.
La magie, les sorciers, les démons et les autres êtres magiques. C’était un monde complexe et Andy ne connaissait pas encore toutes les facettes de ce monde qui coexistait avec celui des mortels. C’était à la fois un monde merveilleux qui apportait une beauté étincelante. Mais, c’était aussi un monde dangereux ou la moindre erreur était fatale. Le Bien contre le Mal. C’était généralement le discours des êtres de lumière qui permettait aux nouveaux sorciers de comprendre que la magie n’était pas qu’un simple divertissement et qu’il y avait des enjeux bien plus importants à prendre en compte.

Toutefois, Andrew sortit de ses pensées lorsque le jeune homme lui annonçait qu’il devrait partir à l’hôpital. Faisant un petit geste de la main qui trahissait toujours son côté homosexuel, le jeune sorcier montrait alors qu’il n’y avait réellement pas à s’en faire pour lui. Cependant, il ne pouvait pas révéler l’existence des êtres de lumière ainsi que de leur pouvoir de guérison car ils étaient, certes, les protecteurs des sorciers mais à trop savoir sur eux pouvait les mettre en danger aussi.


- Ne t’en fais pas, répondit-il en esquissant un nouveau sourire. J’ai l’habitude d’être blessé… Ça passera avec le temps, ajouta-t-il en faisant un petit clin d’œil qui accompagnait son sourire.

C’était à la fois rassurant et touchant de voir que l’innocent en question s’inquiétait pour Andrew. Généralement, ces derniers étaient toujours tellement sous le choc pour ne pas s’apercevoir des blessures de leur "sauveur" du moment. Cela fit quelque peu rougir le sorcier qui baissa de nouveau la tête tout en fermant les yeux pour se reconcentrer sur sa respiration. Il était vrai qu’en y songeant, voir une personne avec une balafre sur le torse, le t-shirt coupé en deux et sans doute avec une bosse derrière la tête, ne pouvaient que signaler un certain danger sur la suite des événements. Mais, encore une fois, Andrew allait bientôt guérir par un être de lumière et cela l’aidait aussi à ne pas s’en faire pour lui.

Vint alors le moment des présentations. Il était vrai que dans des moments pareils, personne ne pensait à donner son nom au vu du danger et qu’il valait mieux agir de suite plutôt que d’instaurer un dialogue comme celui-ci. Le sorcier releva de nouveau la tête tout en souriant, faisant ainsi découvrir ses dents. Son interlocuteur s’appelait donc Scott, un prénom qui semblait lui aller à ravir.


- Andrew Parker, répondit-il aussitôt. Et il n’y a pas de quoi… Si je peux venir en aide, je le fais, ajouta-t-il rebondissant ainsi sur le remerciement du jeune homme.

Bien qu’au départ, Scott semblait clairement prendre le sorcier pour un démon. Il semblerait que les circonstances changeaient et Andy aimait beaucoup quand les interventions de sauvetage d’innocents se terminaient de la sorte. Bien que sa mission était de protéger ces derniers et de repousser voire de vaincre les démons et les êtres maléfiques, Andy aimait toujours discuter un peu avec les personnes qu’il sauvait. Malgré qu’il soit sorcier, l’étudiant était avant tout un être humain.


- Tu connais donc les sorciers ? Demanda-t-il alors comme pour essayer de briser quelque peu la glace qui s’était instaurée par rapport à l’attaque du démon.

¤¤¤


A rebours
Et d'un tour de clé
Comme un sourd, muet
Nul besoin de barreaux, de croix
On s'enferme tout seul parfois...

Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 10/02/2016
Avatar : Robbie Amell
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 409
Points RPG : 14


Witchcraft
PC totaux: 25
Niveau: 1
Pouvoirs/Capacités:
avatar
Sorcier ¤ Coup de coeur

Alec Harrington
Sorcier ¤ Coup de coeur

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Mar 12 Avr 2016 - 22:44

Et si c'était cela son pouvoir ? Alec ne parvenait pas à se concentrer sur autre chose. Il n'avait pas rêvé. Cette sensation, il ne l'avait pas inventée. Il aurait juré être le démon. Et puis, de la même façon que cela s'était produit, il ne l'avait plus été en un instant. Peut-être que l'adrénaline lui avait provoqué des hallucinations ? Peut-être était-ce une réaction normale chez les sorciers ? Est-ce que les victimes de démons se mettaient régulièrement à la place de leur agresseur ? « C’était un démon » La voix d'Andrew le ramena de nouveau à la réalité. En un instant, il revit la blessure qui lui traversait la poitrine et se mit aussitôt à culpabiliser. Peut-être que s'il était intervenu au lieu de se figer devant le danger, Andrew n'aurait pas été blessé en essayant de le protéger ? Mais cette boule de feu... Ou cette boule d'énergie (Alec n'était pas encore familiarisé aux termes exacts), elle avait réveillé une peur qui lui tordait les entrailles à chaque fois qu'il osait y songer. C'était cette même arme qui avait pris la vie de ses parents, ce soir-là dans une toute autre ruelle. C'était la magie qui les avait tué. Aujourd'hui plus qu'hier, il en était sûr. Plus aucun autre raisonnement ne suffisait à calmer ses craintes. Ce n'était pas des vulgaires malfrats qui les avaient attaqués. Ce n'était pas une mafia locale. C'était un démon. Sa grand-mère disait vrai. Il n'y avait plus aucun moyen pour lui de le nier. Si son voyage miracle jusqu'à San Francisco n'avait pas suffi à l'en convaincre, cette altercation avait eu raison de son obstination. Sa vie avait changé, et il n'était pas prêt de retrouver la paisible existence qu'il s'était construit à New York City. Et si ce qu'Andrew venait de dire était vrai, les mauvais sorciers étaient le moindre de ses soucis.

« Super ! »

Il ne put s'empêcher de rire nerveusement. Un démon... Les démons existent. Noté. Ça lui paraissait tellement irréel ! Si seulement sa grand-mère avait pris le temps de lui inculquer tout ce qu'il avait à savoir sur le monde magique avant de l'envoyer à San Francisco... Mais apparemment, la vieille femme avait jugé la situation trop urgente pour lui donner les clefs à sa survie. Alec s'était attendu à revoir l'homme qui l'avait transporté jusqu'ici, mais depuis qu'il avait emménagé dans son petit appartement, Alec ne l'avait plus jamais revu. Balayant ses pensées de son esprit, Alec s'inquiéta de l'état de santé de son héros du soir. Il suggéra l'hôpital, mais Andrew rétorqua qu'il était habitué. Apparemment, se faire blesser était monnaie courante quand on était sorcier. Encore une chose qu'Alec aurait préféré nier ! Est-ce que ces démons allaient s'attaquer à lui ? Est-ce que c'était pour cette raison précise que sa grand-mère l'avait envoyé ici ? Si tel était le cas, le grand brun ne faisait pas un super boulot pour se tenir éloigner des ennuis ! Pire que tout : il courrait droit vers eux !

« Quoi ? Tu vas me dire que tu guéris super rapidement aussi ? », se moqua-t-il un peu naïvement.

Pour Alec, Andrew avait besoin d'une aide médicale. Il était loin de se douter des capacités que possédaient les êtres de lumière. Il avait à peine conscience d'en avoir un lui-même. Un être de lumière un peu trop absent, si on lui demandait son avis. C'était peut-être malpoli... réalisa-t-il soudain. Alors, pour se faire pardonner, Alec se présenta en manquant de révéler sa véritable identité. Il avait fait suffisamment de bêtises pour ce soir ! Il réalisa également que remercier son sauveur n'était peut-être pas une si mauvaise idée que cela. Pour son plus grand soulagement, Andrew, c'était donc son prénom, releva la tête et lui offrit un beau sourire rassurant. Il n'avait donc pas remarqué son bégaiement ou bien l'avait mis sur le compte de la nervosité. Rassuré, Alec remarqua que son nouvel ami possédait un sourire charmant. « Et il n’y a pas de quoi… Si je peux venir en aide, je le fais. » Alec sourit à son tour, dévoilant ses dents parfaitement alignées par l'usage d'un appareil dentaire lorsqu'il était plus jeune.

« Je vois ça ! »

Un rat qui passait par-là fit trembler une poubelle voisine et manqua de faire sursauter le grand brun. Celui-ci posa son regard sur la blessure ouverte d'Andrew, puis de nouveau sur la poubelle.

« On ne devrait pas rester ici... Tu es sûr que tu ne veux pas aller à l'hôpital ? Tu devrais au moins la désinfecter... J'ai des compresses et de quoi nettoyer la plaie à l'appartement autrement. »

Il avait proposé son logement dans la plus grande des naïvetés, sans se soucier un instant de comment sa proposition pouvait être interprétée. Alec se redressa pour tendre une main à Andrew et l'aider à se lever. Malgré tout, l'étudiant avait fait bien attention à ne pas employer les mots « chez moi » ou encore « à la maison ». Il ne parvenait toujours pas à se sentir chez lui dans ce nouveau logement... « Tu connais donc les sorciers ? » Alors qu'ils commençaient à marcher tout doucement en direction de la rue principale, Alec porta une main à sa nuque pour la frotter. Ce geste trahissait toujours la gêne qu'il éprouvait, même quand il essayait de la cacher. Il ne savait pas trop quoi répondre à cela. Devait-il être honnête ? Il lui semblait que s'il ne trahissait pas sa véritable identité, Alec ne risquait rien. De toute façon, il mourrait d'envie d'en savoir plus.

« Plus ou moins... C'est récent... En fait, j'en suis un, il paraît. J'ai encore du mal à comprendre ce qui m'arrive. Je ne sais même pas ce que ça veut dire... Tu dois me prendre pour un abruti. C'est juste que... Je ne savais même pas qu'on existait. », le jeune homme cessa un instant de parler avant de le reconnaître à haute voix : « Putain ça fait bizarre de dire ça... »

Alec continua de marcher en silence, attendant la réponse de son nouvel ami. Et pendant une seconde, il se demanda combien de personnes s'inquiétaient encore de sa disparition. À l'heure qu'il était, Alec aurait sûrement pu compter ses véritables amis sur les doigts d'une main !

« Et toi ? Je veux dire... ça doit faire longtemps que tu sais... pour tes pouvoirs ? »

¤¤¤



What are you even doin' here?
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 26/10/2015
Avatar : Zac Efron
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 4427
Points RPG : 62


Witchcraft
PC totaux: 52
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar

Andrew Parker
Admin ¤ Sorcier

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Mer 13 Avr 2016 - 0:01


Andrew avait le chic pour mettre les deux pieds dans le plat. Même s’il n’avait pas clairement vu l’expression de Scott par rapport aux démons, n’importe qui commençait à péter un câble sur la véracité de ce monde. La magie semblait merveilleuse au premier coup d’œil et ça pouvait être sympa de pouvoir psalmodier des formules, créer des potions ou faire joujou avec son pouvoir. Mais, le Mal était présent, pas juste des sorciers qui cherchaient les ennuis mais bien des êtres à part, totalement rongés et consumés par le pouvoir, des démons. Oh ! Bien entendu, il ne fallait pas non plus prendre peur au point d’aller se mettre sous la couette en priant très fort que les monstres disparaissent. Non, il fallait juste prendre conscience que des menaces moins humaines existaient et que c’était là le but des sorciers : repousser le Mal sous n’importe quelle forme.

Scott rétorqua un mot qu’il accompagna d’un rire. Le regardant alors, il semblait que le jeune homme en question avait un peu de mal à croire le sorcier assis à terre. Après tout, Andrew avait joué la même carte quelques années plus tôt lorsqu’il découvrit sa véritable identité et ce qu’il devait combattre désormais. L’étudiant en Histoire de l’art pensa alors que ce genre de réaction devait être assez commun aux sorciers. Les mortels prônaient tant la normalité et en faisaient même un concept de société que cela ne laissait pas réellement de place aux sorciers de se découvrir sans une touche d’incrédulité. Mais, chaque chose faisait son bout de chemin et tôt ou tard la vérité se frayerait un chemin en Scott jusqu’à ce qu’il en prenne réellement conscience.

Vint alors une petite boutade sur la réflexion d’Andrew concernant sa blessure. Le protagoniste semblait détendre l’atmosphère au point au Andy se mit à rire quelques instants. Oh, bien sûr, il aurait pu avoir le pouvoir de s’auto-guérir, il aurait même préféré l’avoir plutôt que celui de liquéfier ce qu’il voulait d’un simple geste des mains.
Mais, dans la vie, on ne choisissait pas ses forces et faiblesses ni même ses pouvoirs. Et par-dessus tout, il fallait savoir faire avec continuellement et progresser avec les atouts qu’on avait. Andrew avait appris cette leçon, il y a peu de temps et cela lui avait d’ailleurs fait comprendre comment fonctionnait ses pouvoirs au point à commencer à les maîtriser.


- Que veux-tu… Je suis magique, lança-t-il sur le ton de rigolade ton en faisant un clin d’œil amusé.

Bien entendu, il ne voulait pas vraiment aller à l’hôpital car il n’avait qu’à appeler un être de lumière en particulier pour qu’il arrive et le soigne en un clin d’œil. Mais, ce n’était pas réellement le moment et Andrew ne voulait pas provoquer un choc supplémentaire en apprenant au jeune homme que des anges gardiens existaient pour veiller sur les sorciers. C’était une information qui rendrait fou n’importe quel individu, aussi lucide soit-il.
Les secondes passèrent au fil de leur discussion formelle et Andrew commençait à reprendre constance. Il respirait normalement et n’avait presque plus de vertige. Sa tête ne tournait plus et la nausée s’était déjà évanouie depuis un petit moment. Cela signifiait aussi qu’il allait bientôt pouvoir se relever. Ce fût d’ailleurs les propos de Scott qui voulait absolument conduire Andrew à l’hôpital pour faire soigner sa blessure. Il lui proposa même d’aller jusqu’à chez lui pour désinfecter tout cela ; un bon samaritain en somme ! Prenant la main de son interlocuteur, Andy poussa sur ses jambes pour se relever. Néanmoins, il dût sûrement utiliser trop de force puisque cela le fit quelque peu chuter dans les bras de Scott. Totalement gêné, l’étudiant commença à rougir avant de se décoller de ce dernier. Se raclant quelque peu la gorge, il prit donc la peine de répondre à la question de Scott comme pour tenter de passer à autre chose.


- J’évite d’aller à l’hôpital… Autant je sais garder mon secret au maximum, autant je n’arrive pas réellement à mentir… Et j’ai absolument pas envie qu’on me pose des questions sur le pourquoi du comment… Je me vois mal expliquer comment j’ai fait pour déchirer mon t-shirt en deux et me couper par-dessus le marché, dit-il en haussant les sourcils comme pour spécifier que son accoutrement n’était pas vraiment à son avantage.

Ce fût alors que Scott répondit à la question d’Andy concernant les sorciers. Et il alla même révéler qu’il en était un, depuis peu de temps. C’était donc un novice, un sorcier en herbe qui venait à peine de découvrir le monde de la magie ainsi que sa véritable nature. Souriant alors bêtement, le jeune Parker ne pouvait que mieux comprendre sa façon de réagir depuis le début de leur rencontre. C’était normal après tout, il était nouveau dans ce monde et bien que cela l’effrayait un peu, il ne comprenait pas encore ce que tout cela impliquait pour lui et pour son futur.


- Tu t’y habitueras à force, répliqua-t-il au propos de Scott qu’il annonça à voix haute.

Bien entendu, Andy s’attendait à ce que la question lui soit retournée. Forcément que la réponse allait signifier qu’il pratiquait depuis un certain temps, au vu de la maîtrise de ses dons et de sa rapidité d’action. Mais, il prenait toujours soin de ne pas trop paraître supérieur ou plutôt expert dans ce domaine car ce n’était pas du tout le cas. Le jeune homme avait encore beaucoup de choses à apprendre sur la magie et il n’était qu’au début de son apprentissage, même s’il était en réalité un sorcier confirmé depuis un petit moment.


- J’ai appris que j’étais un sorcier depuis un peu plus de deux ans… Mais, j’ai des pouvoirs depuis tout petit… C’est bizarre mais, si j’avais su ce que j’étais depuis môme, je n’aurais pas passé autant d’année à croire que j’étais un monstre ou un mutant, termina-t-il tout en riant quelque peu.

Oui, Andrew avait cru être comme dans ces comics où les super-héros faisaient partis d’une école de surdoués et qu’ils combattaient des méchants tout en étant habillé de costume en latex avec un X marqué dessus. Mais, durant son enfance et son adolescence, son pouvoir lui avait toujours fait peur. Il avait la capacité de congeler les choses par un simple mouvement des mains et toujours quand il avait peur. C’était pour dire à quel point son pouvoir se déclenchait souvent. Et ce ne fut qu’à la rencontre de Nathan qu’il découvrit sa véritable nature et qu’il apprit à prendre confiance en lui grâce au soutien et à l’aide de ce dernier. Peut-être que Scott avait besoin de cela aussi pour pouvoir devenir un puissant sorcier.


- Mais bon… C’est la vie, ajouta-t-il alors… Heureusement qu’on est des garçons canons avec des super pouvoirs, termina-t-il tout en riant de plus belle.

¤¤¤


A rebours
Et d'un tour de clé
Comme un sourd, muet
Nul besoin de barreaux, de croix
On s'enferme tout seul parfois...

Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 10/02/2016
Avatar : Robbie Amell
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 409
Points RPG : 14


Witchcraft
PC totaux: 25
Niveau: 1
Pouvoirs/Capacités:
avatar
Sorcier ¤ Coup de coeur

Alec Harrington
Sorcier ¤ Coup de coeur

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Mer 13 Avr 2016 - 17:53

Pour quelqu'un qui venait de se faire attaquer par un démon, Alec réagissait extraordinairement bien. Mais ce n'était en réalité que le sommet de l'iceberg. Il était encore sous le choc, et comme à son habitude, le jeune homme réagissait avec humour pour camoufler ses craintes. Pour les cacher aux autres, mais aussi et surtout se les cacher à lui-même. C'était là un mécanisme de défense propre à chacun et pour lequel Alec excellait. Pourtant, le revers de la médaille était salé. Quand le choc était passé, la crainte revenant en courant et le frappait en pleine poitrine, rendant le jeune homme sujet aux terreurs nocturnes et autres crises de panique. Elle s'emparerait sûrement de lui plus tard dans la nuit. Pour l'instant, le grand brun se sentait comme électrisé. Tout excité, il ne pouvait croire à ce qui venait de se produire. La scène se répétait pourtant en boucle dans sa tête. Le regard d'Alec s'attardait sur l'homme qui lui avait sauvé la vie, et qui deviendrait bientôt son ami. Ses yeux étaient d'un bleu captivant. Ses bras musclés encadraient un corps tout aussi plaisant à regarder. La balafre qu'il portait maintenant au travers du torse lui ajoutait même un petit côté dangereux qui contrastait fortement avec sa gueule d'ange. « Que veux-tu… Je suis magique. » Alec sourit et gloussa un instant avant de rétorquer maladroitement :

« J'allais dire glacial mais ça marche aussi ! »

Il écarquilla bien vite les yeux quand il réalisa comment ses propos pouvaient être reçus.

« Je veux dire, par rapport à ton pouvoir, ce que... Je veux dire, t'as congelé le mec, nan ? Désolé... Je suis maladroit... On dira que ça fait partie de mon charme... »

Alec se frotta la nuque avant de détourner le regard, un peu mal à l'aise. Faire des bourdes figurait parmi ses activités préférées. Mais quand il était dans un tel état de nervosité, Alec mettait les bouchées doubles ! Le grand brun détourna la conversation sur l'hôpital, lui offrant même de l'aider à se désinfecter s'il refusait vraiment de s'y rendre. Andrew lui expliqua alors ce qui aurait dû être une évidence : s'il se présentait à l'hôpital, il devrait s'expliquer, la police serait sûrement mise au courant, et il devrait alors mettre son secret en danger. Mais alors, il compte faire comment ? Alec espérait fortement qu'il pourrait guérir magiquement ou réciter une formule. Autrement, la lutte contre les forces du mal était encore plus périlleuse qu'il ne le pensait déjà.

« Dit comme ça, c'est assez logique... ouais... Mais ne la laisse pas s'infecter, okay ? »

L'étudiant en lettres était de nature entêtée, et il abandonnait rarement sans avoir le dernier mot. Quand le rat lui rappela qu'ils étaient assis dans une ruelle visiblement peu recommandable, Alec songea que cela faisait sûrement suffisamment assez d'action pour ce soir. Pour lui comme pour l'autre. Andrew répondit qu'Alec s'habituerait au monde magique. Ce dernier aurait voulu le croire. Mais il savait que cela prendrait beaucoup de temps. Ils commencèrent à marcher quand le jeune homme le questionna sur sa vie de sorcier à lui. En entendant son histoire, Alec réalisa qu'il avait peut-être toujours été sorcier... Mais d'après sa grand-mère, une malédiction pesait sur la famille Harrington. Elle avait été jetée par le grand-père d'Alec sur son père. Et à cause d'elle, ils seraient à tout jamais privés de leurs pouvoirs magiques. Cela avait bien failli le rendre fou. Mais la mère d'Alec l'avait aidé à vivre sans ce qu'il considérait être une part de lui-même. C'était assez beau, quand on y pensait. Sa mère avait été la seule chose qui avait redonné goût à la vie au père d'Alec. Pour la première fois, le jeune homme se demanda de quels pouvoirs disposaient les membres de sa famille et si la malédiction avait été levée. Cela aurait expliqué son expérience de tout à l'heure et pourquoi sa grand-mère avait tant tenu à l'envoyer à l'autre bout du pays. Mais aussi étrange que cela le puisse paraître, Alec n'enviait pas du tout son acolyte. Ce dernier lui avait avoué avoir cru longtemps qu'il était un monstre de la nature, un mutant. Sa propre enfance lui paraissait soudain des plus calmes et des plus appréciables ! La vie était bien assez difficile comme ça pour un adolescent sans pour autant qu'on lui colle un tel poids sur les épaules aussi jeune ! Il n'était déjà pas sûr de savoir gérer toutes ces révélations à vingt-deux ans, alors qu'aurait-ce été à quatorze ans ? « Heureusement qu’on est des garçons canons avec des super pouvoirs ! » Le rire d'Alec se joignit vite à celui d'Andrew. Et il lui fallu une petite minute pour réaliser silencieusement que ce dernier l'incluait peut-être dans le groupe. Il me trouve canon, hein ? On avait beau dire, c'était assez plaisant à entendre. Alec sourit de plus belle et détourna le regard pour le poser sur l'arrêt de bus qu'il avait quitté pour se fourrer dans cette situation périlleuse.

« Est-ce que... Est-ce que tu crois que c'est possible pour un sorcier de... Je n'sais pas comment l'expliquer ! De... rentrer dans le corps d'une autre personne ? C'est juste... Je ne sais pas si j'ai des pouvoirs. Mais pendant une seconde, j'ai eu l'impression de... Et bien... d'être le démon. »

Il n'osait même pas le regarder, de crainte de lire la moquerie dans son regard. Fort heureusement pour eux, l'arrêt de bus était vide de monde à une heure aussi tardive.


¤¤¤



What are you even doin' here?
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 26/10/2015
Avatar : Zac Efron
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 4427
Points RPG : 62


Witchcraft
PC totaux: 52
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar

Andrew Parker
Admin ¤ Sorcier

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Jeu 14 Avr 2016 - 21:44


Andrew se mit machinalement à esquisser un sourire lorsque Scott lui annonça qu’il pensait plutôt au terme glacial. Effectivement, lorsque quelqu’un embêtait de trop le sorcier, ce dernier pouvait aussi se comporter de cette manière jusqu’à faire refroidir l’atmosphère générale. Il avait ce don en lui au-delà même de son pouvoir de congélation, ou à moins que cela soit lié, il ne le savait pas très bien. Cependant, ça l’aidait dans situation qui l’agaçait et son bagou était un plus dans de telles circonstances.
Ce fût alors que le jeune homme commença à bafouiller quelque peu et à tenter de s’expliquer. Ce fût comme s’il avait peur que le sorcier prenne mal la petite boutade alors que ce n’était pas le cas et que c’était vrai dans un certain sens. Il alla même se complaindre en excuses alors qu’il n’y avait pas du tout de raison pour un simple mot qui caractérisait autant l’un des pouvoirs du jeune Parker que l’un de ses multiples traits de personnalité.


- T’inquiète, je ne le prends pas mal, dit-il alors en faisant un clin d’œil amusé. Mais, effectivement, je sais geler les choses… J’aime bien jeter un froid sur mes adversaires, ajouta-t-il alors avant de rigoler quelque peu.

Cela devait faire au moins un siècle que l’étudiant en Histoire de l’art n’avait pas réussi à blaguer sur la magie, sur ses pouvoirs. Il fallait dire que la situation dans le monde de la magie ne laissait plus tellement de place à ce genre de choses. Et de ce fait, Andrew n’allait pas rechigner à un peu de gaieté quand celle-ci s’imposait à lui.
Il fallait croire cependant que l’un des traits de caractère de Scott soit la persévérance. Il ne lâchait pas le morceau concernant la blessure d’Andy. Ce dernier se mit à sourire tout en rougissant quelque peu. Ce n’était pas commode que quelqu’un s’inquiète autant pour lui, mis à part Nathan et Satya. Surtout que la rencontre avec la personne en question ne remontait qu’à quelques minutes en réalité. Mais, c’était comme si tout ce qui se produisait était des plus naturels. Ce qui paraissait pour le moins étrange, surtout venant d’un jeune homme comme Andrew qui restait toujours sur ses gardes les premiers temps, lorsqu’il rencontrait une nouvelle personne, avant de baisser les barrières.


- J’ai un ami qui est guérisseur… Il va pouvoir me soigner ça en deux secondes, répondit-il alors avec un franc sourire.

Bien entendu, il n’avait pas dit clairement que l’ami en question était un être de lumière. Fallait dire qu’avec les sorciers, les démons et le monde de la magie, Scott avait sans doute eu son compte de surprise pour la soirée, nul besoin d’ajouter les autres races magiques pour le moment. Les révélations viendront avec le temps, lorsqu’il sera prêt à les entendre et à les accepter.
Plus ils marchaient, plus Andrew voyait à peu près où ils allaient. L’arrêt de bus semblait totalement désert et au vu de l’heure tardive, les bus de San Francisco mettaient sûrement des plombs à venir. C’était tout de même assez bizarre de passer de la cacophonie d’une bataille magique à un environnement aussi calme. Ça pouvait même faire froid dans le dos en y songeant. Surtout que la ville était réputée pour être assez bruyante de jour comme de nuit. C’était pour cela que le jeune homme ne comprenait pas trop que l’endroit soit aussi désert. A moins qu’un événement particulier se déroulait quelque part… Peut-être.

Andrew fût vite sorti de ses pensées lorsque Scott voulut savoir si les sorciers étaient capables de se projeter dans le corps d’une autre personne. Levant les yeux comme pour réfléchir, Andy n’avait pas souvenir d’avoir entendu parler d’un pouvoir comme celui-là. Cependant, tout était possible en magie et il ne fallait pas s’arrêter sur ce qui n’existait pas pour l’instant. Toutefois, il ne savait pas trop comment répondre à ce genre de question. C’était toujours la même rengaine, ne pas trop en dire pour ne pas trop effrayer la personne au risque qu’elle décide de se cacher plutôt qu’à prendre les armes.


- C’est possible… A vrai dire, chaque sorcier possède des pouvoirs personnels. Des dons qui s’activent sous le coup de l’émotion, surtout au départ… C’est comme pour moi, je peux geler et liquéfier les démons… Ce sont des pouvoirs que peu d’êtres magiques possèdent. Les tiens sont peut-être reliés à ce que tu dis…

Andrew ne savait pas s’il avait été assez clair ou si Scott comprenait le moindre mot. Il fallait dire que l’aspect pouvoir dans le monde magique était assez complexe. Tous les sorciers savaient jeter des sorts, créer des formules et des potions, voir les fantômes et autres. Mais, chacun possédait un ou plusieurs pouvoirs qui leur étaient propres. C’était tout aussi complexe que l’administration américaine. Mais, dans la formulation de Scott, cela supposerait qu’il ait la faculté de se transférer psychiquement dans un autre corps. C’était un don assez étrange mais fascinant à la fois. Et au moins, celui-ci ne se remarquait pas a contrario des pouvoirs que possédaient Andrew…

¤¤¤


A rebours
Et d'un tour de clé
Comme un sourd, muet
Nul besoin de barreaux, de croix
On s'enferme tout seul parfois...

Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 10/02/2016
Avatar : Robbie Amell
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 409
Points RPG : 14


Witchcraft
PC totaux: 25
Niveau: 1
Pouvoirs/Capacités:
avatar
Sorcier ¤ Coup de coeur

Alec Harrington
Sorcier ¤ Coup de coeur

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Mer 20 Avr 2016 - 18:57


Mortifié à l'idée d'avoir vexé son nouvel ami, Alec expliqua rapidement ce qui aurait pu être interprété comme une remarque cinglante. Le principal intéressé n'en fut pas offusqué et, au contraire, décida à son tour de faire de l'humour. Ou bien n'en était-ce pas ? L'étudiant en lettres se dit qu'il ferait mieux de se détendre un peu s'il ne voulait pas réitéré l'expérience. Cela s'annonçait toutefois être bien difficile : il était maladroit, c'était aussi simple que cela. Pour toute réponse, il se contenta alors de rire sincèrement et d'offrir son plus beau sourire. Il ne résista néanmoins pas à l'envie de baisser légèrement le regard, geste qui trahissait souvent sa timidité. En vérité, le regard amical que lui accordait Andrew mettait le grand brun quelque peu mal à l'aise. Et cela n'avait presque rien à voir avec sa nudité partielle ! Non, en vérité, Alec ne savait pas comment réagir. Il y avait longtemps qu'il avait abandonné l'idée d'avoir une conversation à peu près banale. Et dans le monde des sorciers, des démons et des pouvoirs magiques, peut-être que cet échange était on ne pouvait plus normale. Malgré tout, pour le débutant qu'il était encore, l'exercice s'avérait tortueux et des moins naturels. Parce qu'il avait baissé la tête, les yeux du jeune homme s'était de nouveau posé sur le torse abîmé d'Andrew. Est-ce qu'il devait s'attendre à être blessé de la sorte, lui aussi ? S'il en jugeait par le couteau et la boule de feu qu'il avait vus un peu plus tôt, Alec était bien obligé d'admettre que la réponse était positive. Toujours inquiet de son état de santé, l'étudiant s'inquiéta de savoir pourquoi son anxiété n'était pas partagée. Est-ce qu'Andrew était blasé de tout cela ? L'habitude l'avait-elle désensibilisé à la douleur ? Ce n'était certainement pas un pouvoir commun aux sorciers : quand il se blessait, Alec était le premier à jouer les dramatiques. Il détestait tomber malade et lorsqu'il l'était, c'était comme si toutes les plaies du monde entier s'étaient abattues sur lui. Il ne préférait même pas s'imaginer à la place d'Andrew en ce moment même. Il ne cesserait alors pas de se plaindre et de geindre : « ça lance ! », « je te jure, je pense qu'on va devoir opérer à cœur ouvert ! », etc. Un vrai comédien ! Arthur se moquait toujours de lui avant de lui envoyer la bouillotte qui arrivait toujours à faire taire les complaintes du mourant imaginaire. Mais ce temps était révolu, se rappela-t-il soudain. S'efforçant de ne pas grimacer à cette idée, Alec écouta les explications d'Andrew. Apparemment, il était bien entouré : un ami à lui pouvait guérir.

«  Pratique ! Faudra que tu me le présentes à l'occasion. »

Il l'avait dit sur le ton de l'humour et était bien loin de s'imaginer le rencontrer un jour. Le destin avait cet humour particulier qui n'avait rien à envier à l'ironie. Perdu dans ses pensées, le jeune homme réfléchissait déjà à ce qui s'était produit lorsqu'il avait été seul contre le démon. Il n'arrivait pas à l'expliquer et songea un instant que ce sentiment d'impuissance allait certainement être son nouveau meilleur ami pour les prochains mois. Une perspective bien peu alléchante ! Bien qu'il eut voulu affirmer l'inverse, Alec devait avouer qu'elle n'était toutefois pas aussi nouvelle qu'il voulait le croire. Si le jeune homme avait toujours apprécié la littérature, c'est parce qu'il se sentait à l'aise dans le monde des histoires. Elles le rassuraient. Aujourd'hui, il avait l'impression de devenir un personnage de ses épopées favorites. Mais parce qu'il avait échangé sa place de lecteur avec celle d'un protagoniste, Alec n'avait aucun contrôle sur ce qui allait arriver. Il ne pouvait pas sauter quelques chapitres pour vérifier que ses petits préférés étaient encore sains et saufs. Non, il n'y avait aucun moyen d'en être sûr. Plus de tricherie, rien que des doutes et des peurs rationnelles. Un comble quand on pensait à la magie qui courrait et avait apparemment toujours couru dans ses veines ! Alec tenta de mettre des mots sur son ressenti. Peut-être qu'Andrew pourrait l'aider.

Une fois encore, il détourna le regard et ne put cacher sa honte. Il avait l'impression de parler comme un enfant. Ou bien comme un malade mental. Quelles étaient les chances pour qu'il soit en réalité en sécurité, fermement sanglé au lit de l'hôpital psychiatrique où les infirmières tentaient tant bien que mal de lui administrer un calmant pour lutter contre sa crise du moment ? J'ai eu l'impression d'être le démon. Non mais tu t'entends ! La communauté des sorciers devait bien avoir son quota de frappadingues, elle aussi ! En y réfléchissant bien, ceux qui parvenaient à garder leur santé mentale intacte étaient sûrement les plus puissants. Une véritable pente savonneuse !

« C’est possible… », lui affirma Andrew. Alec le dévisagea aussitôt, n'en croyant toujours pas ses oreilles. Aussi maladroit que ses paroles l'avaient été, elles avaient décrit autant qu'elles le pouvaient la sensation qu'il avait eu plus tôt. Chaque sorcier possède des pouvoirs personnels., tentait-il d'assimiler. L'étudiant avait soif d'apprendre. D'après lui, ces pouvoirs avaient tendance à se manifester lorsqu'ils étaient sujets à des émotions fortes. Je vois pas ce qui aurait pu être plus fort que ça ! Mais alors... Est-ce qu'il y avait une chance pour que ses pouvoirs se soient réveillés quand ils avaient été attaqués, ses parents et lui ? Il y avait une infime chance pour que ce soit ce qui lui avait sauvé la vie ! Alec l'ignorait, mais ce n'était pas le cas. Ses pouvoirs étaient encore endormis par la malédiction de son grand-père. Ce n'était que lorsque son père était mort que la malédiction avait été levée.

« Peut-être bien oui... Désolé... C'est juste que je débute et... Personne ne m'a jamais rien expliqué. Je l'ai découvert tout seul. », mentit-il.

Il ne pouvait tout de même pas lui faire savoir que sa grand-mère était restée dans l'état de New York pour le protéger de la police qui enquêtait sur le meurtre de ses parents, et qu'à cause de cela, il avait été laissé sans la moindre éducation magique. Alec n'avait même pas la moindre idée d'où avait bien pu passer l'homme qui l'avait transporté jusqu'à San Francisco. Téléporté jusqu'ici ? Tout cela sonnait bien trop comme un film de science-fiction pour qu'il ne le dise à haute voix. Et puis, sa grand-mère lui avait fait jurer le secret.


¤¤¤



What are you even doin' here?
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins) ©️endlesslove.


Dernière édition par Alec Harrington le Lun 25 Avr 2016 - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 26/10/2015
Avatar : Zac Efron
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 4427
Points RPG : 62


Witchcraft
PC totaux: 52
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar

Andrew Parker
Admin ¤ Sorcier

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Lun 25 Avr 2016 - 17:34


Il fallait se douter que Scott aille jusqu’à dire qu’il fallait qu’Andrew lui présente ce fameux guérisseur un de ces quatre. Le jeune sorcier au pouvoir de congélation répondit uniquement avec un sourire. Les êtres de lumière n’étaient pas foncièrement des personnes qui faisaient la morale quand il s’agissait d’autres sorciers. Mais, si Scott n’avait pas encore rencontré le sien, c’était sûrement pour une bonne raison et le jeune Parker ne pouvait décemment pas lui mettre une telle révélation en plus sous le nez. Mais, il savait au fond de lui qu’un jour viendrait où la vérité éclaterait réellement au visage de son comparse du moment et que cela lui ferait sans doute l’effet d’une bombe.
C’était un passage quelque peu obligé pour tous les sorciers, quel que soit leur potentiel ou leur niveau de maîtrise ; s’ils ne connaissaient pas encore réellement le monde occulte, cela allait venir et de manière assez surprenante. Andrew savait que le temps commençait à rapidement s’écouler et que l’heure de dire au revoir au sorcier en herbe allait bientôt approcher. Cependant, plus ils marchaient, plus Andy se demandait si Scott allait attendre le bus pour le prendre et rentrer chez lui ou s’il avait son propre moyen de locomotion. C’était assez absurde de penser à ce genre de choses surtout qu’au final, les deux jeunes hommes ne se connaissent que depuis quelques minutes. Mais, c’était comme si un lien s’était instauré naturellement et poussait l’étudiant en Histoire de l’art de réagir de la sorte.

Toutefois, Scott annonça quelque chose que son interlocuteur comprenait parfaitement. Il ne savait rien et il débutait. Au point même qu’il ne pouvait clairement dire quel genre de pouvoir il possédait. Andrew avait eu, en quelque sorte, de la chance puisque son pouvoir se voyait. Mais, si Scott possédait un pouvoir indétectable à l’œil nu alors il aurait peut-être un peu plus de mal à dire s’il en avait ou pas. Et à vrai dire, le jeune Parker ne s’était jamais posé la question sur les pouvoirs et les moyens de les détecter. Peut-être existait-il une formule pour connaître le pouvoir de quelqu’un ou révéler à ce dernier le don qu’il avait en lui ? C’était peut-être une piste à creuser après tout. Il faudrait, bien évidemment, que le sorcier au pouvoir de glace fasse au préalable des recherches là-dessus. Ou peut-être tout simplement poser la question à Satya ; étant être de lumière, il devait sans doute en savoir un peu plus sur les pouvoirs qu’Andrew et sur leur manifestation et le moyen de les détecter.


- Si tu veux, je peux essayer de trouver un moyen pour savoir quel pouvoir tu possèdes… Il faudrait que je me renseigne mais s’il y a une solution, ça pourrait peut-être t’aider, dit-il alors d’une voix qui se valait à la fois réconfortante et chaleureuse. Après tout, plus vite tu sauras quel pouvoir tu as, plus vite tu le maîtriseras.

La dernière réplique d’Andrew était un peu ce que lui avait dit un jour Satya, son être de lumière. Le pouvoir d’un sorcier était sa force et son arme pour combattre les démons et les forces du Mal. Plus vite un sorcier comprenait ce pouvoir et le maîtrisait, plus vite il aurait de chance pour les combats futurs. Mais, fallait-il trouver le moyen efficace pour détecter et pour le coup, le jeune homme avait peut-être mis trop vite en avant son idée. Cependant, on lui avait toujours dit qu’en magie, tout était possible. Il devait donc forcément avoir un moyen pour aider Scott à se dévoiler en tant que sorcier au final.
Marchant un peu plus lentement, Andy se mit à baisser quelque peu la tête avant de lever les yeux vers le jeune homme. Il esquissa un léger sourire. La discussion était plaisante, surtout que pour une fois, elle n’était pas aussi sérieuse que ce qu’Andrew avait pour habitude depuis qu’il était sorcier. Ceux en herbe avaient un côté encore innocent qui plaisait de beaucoup à l’étudiant et lui rappelait toujours les premiers temps, quand il avait appris ce qu’il était. La nouvelle génération se mettait en marche un peu partout et ça réconfortait grandement le sorcier qui trouvait depuis quelque temps la vie bien trop rude pour lui, à cause de la magie.

Toutefois, la conversation allait sans doute toucher à son terme, à moins, bien entendu, que Scott soit à pied et qu’il accepte qu’Andrew le raccompagne jusqu’à son domicile, en voiture. Il savait que cette rencontre n’était que le début d’une belle histoire entre lui et Scott. C’était comme naturel entre les deux jeunes hommes que quiconque pourrait croire qu’ils se connaissaient depuis des années alors que cela ne faisait même pas dix minutes en réalité.


- Je vais devoir rentrer pour soigner mon torse… Tu as une voiture ? Sinon, je peux te ramener chez toi, si tu veux, dit-il tout en rougissant légèrement.

¤¤¤


A rebours
Et d'un tour de clé
Comme un sourd, muet
Nul besoin de barreaux, de croix
On s'enferme tout seul parfois...

Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 10/02/2016
Avatar : Robbie Amell
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 409
Points RPG : 14


Witchcraft
PC totaux: 25
Niveau: 1
Pouvoirs/Capacités:
avatar
Sorcier ¤ Coup de coeur

Alec Harrington
Sorcier ¤ Coup de coeur

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Mer 4 Mai 2016 - 19:09


L’inconnu, de quoi vous filer le frisson. Alec était grisé par ce tout nouveau monde qui se présentait aujourd’hui à lui. En arrivant à San Francisco, le jeune homme avait passé son temps à pleurer la mort de ses parents. Il avait bien sûr tenté de se familiariser avec la magie qui l’entourait – les dires de sa grand-mère résonnaient en larges échos dans sa tête. Malgré tout, même s’il savait aujourd’hui être différent des autres, s’il savait qu’il faisait partie d’un monde à part, Alec n’avait encore aucune idée de comment y pénétrer. Il avait été prudent dans les pas qu’il avait faits en suivant les conseils déjà lointains de sa grand-mère. Mais ce soir, c’était les deux pieds qu’il mettait dans le plat. Il n’y avait plus de retour possible. Enfin, il allait pouvoir s’ouvrir à quelque chose qui le démangeait depuis des semaines. La magie vibrait en lui, ne demandant qu’à sortir ! Mais faute de comprendre ce qui lui arrivait, le jeune homme ne savait pas expliquer ce sentiment. Les mots lui manquaient, et Alec peinait à décrire ce qu’il avait ressenti un peu plus tôt. Il avait beau essayer de freiner ses questions par peur de paraître impoli, celles-ci franchissaient le seuil de ses lèvres à la vitesse de la lumière. Car c’était bien de clarté, de réponses, dont il avait besoin. Le jeune homme était resté allongé dans son lit durant des jours entiers en attendant que quelqu’un vienne le délivrer de sa peine, et de l'obscurité dans laquelle il se trouvait. Alec avait d’abord cru que s’il restait suffisamment patient, que s’il restait caché, l’homme qui l’avait amené jusqu’ici viendrait lui porter secours. Peut-être que sa grand-mère viendrait elle-même le sortir de son ignorance. Mais les heures s’étaient écoulées, les jours avaient passé sans qu’il ne voie personne arriver. Lassé d’attendre quelque chose qui ne se produirait jamais, Alec était sorti et parti à la rencontre d’un monde qu’il connaissait déjà. Il n’aurait jamais cru que c’était sa recherche de normalité qui finirait par le conduire jusqu’ici. Plongé dans ses pensées, Alec demeurait silencieux aux côtés d’Andrew. Ils se dirigeaient tous les deux jusqu’à l’arrêt de bus où le premier attendrait patiemment son transport. Mais Andrew avait réfléchi, et l’informa qu’il pouvait sans doute trouver un moyen de savoir quel était son pouvoir personnel. Une notion qu’Alec essayait encore d’intégrer. Ses yeux plein d’espoir attachés au regard de son sauveur, le jeune homme élargit le sourire qu’il portait aux lèvres.

« C’est vrai ? Tu penses qu’il y a un moyen ? »

Dans son regard, on pouvait lire du soulagement. Non seulement Andrew lui proposait l’aide qu’il avait tant attendue, mais en plus de cela, Alec réalisait quelque chose de très important : il n’était pas seul. Il n’était plus seul. C’était une bien étrange chose que de se dire cela quand on ne se connaissait à peine depuis une dizaine de minutes ! Et pourtant, c'était bien son ressenti : un incroyable soulagement. Arrivés à bon port, Alec se dit que la soirée touchait à sa fin. Ils allaient se séparer et chacun rentrerait de son côté. Ce serait une nuit sans sommeil et pleine de rêves qui l'attendrait. Et il la redoutait comme il en tapait presque du pied. Comment pouvait-on se dire au revoir dans une situation pareille ? Alec songeait à lui donner son numéro de téléphone, comme pour l'obliger à tenir sa promesse de l'aider, quand Andrew lui proposa de le déposer en voiture. Était-ce du rouge qu'il voyait lui monter aux joues ? Cette simple idée le fit s'empourprer à son tour.

« Euh... Tu es sûr que ça ne te dérange pas ? »

Toute chose reconsidérée, il n'habitait pas si loin. Mais Alec se réjouissait déjà de ne pas avoir à se les geler en attendant un bus qui le conduirait lentement jusqu'à sa destination quand une virée en voiture le ferait en l'espace de quelques minutes. Vingt à tout casser. Le jeune homme rougissait à la simple idée de lui montrer son petit appartement. Il se rappelait l'avoir laissé en désordre et espérait qu'Andrew ne se ferait pas d'idée. Comme si tu pouvais séduire un mec comme lui, sérieux ! Réveille-toi ! se secoua-t-il mentalement. Le temps n'était pas à faire des plans sur la comète.

« Pourquoi pas alors... ça m'évitera d'attendre le chauffeur complètement malade qui conduit cette ligne après 7pm ! J'te jure, il lance toujours un regard lubrique à tout le monde. »

Alec s'interrompit alors qu'ils se dirigeaient à présent jusqu'à la voiture du jeune homme. Pourquoi diable avait-il dit cela ? Parce qu'il était gêné. Et quand il l'était, Alec parlait pour meubler le silence. Il le redoutait comme la lame d'un couteau contre son torse.

« Ça va ? Ça ne te fait pas un trop grand détour ? » demanda-t-il alors qu'Andrew conduisait dans les rues de San Francisco.

Il espérait que non. Bientôt, ils se garèrent devant l'immeuble où résidait Alec. Ce dernier se tourna vers lui et le rouge lui montant aux joues, il sortit un petit carnet de sa poche. Le jeune homme déchira une page de son calepin et entreprit de trouver le stylo qu'il avait d'ordinaire avec lui. Après avoir écrit son numéro sur le bout de papier, Alec le tendit à Andrew en s'efforçant de regarder autre part que dans ses yeux bleus et pénétrant. Il s'attarda une seconde sur son torse et réalisa très vite que cela ne faisait que rendre la situation encore plus inconfortable.

« Merci pour le coup de main... C'est cool d'avoir fait ta connaissance. Si tu veux prendre un café un jour, je travaille au Starbucks du coin. J't'en dois bien un ! »

Que devait-il faire ? Lui faire la bise ? Lui serrer la main en tant que mâle qu'il était ? Lui donner une accolade ? La naissance d'une relation, quelle qu'elle soit, était toujours ponctuée de ces questions étranges et maladroites.

« Merci encore de m'avoir sauvé la vie Aquaman ! À bientôt alors ! »

Il sortit de la voiture et se dirigea vers la porte d'entrée. J'ai vraiment fait mon geek là, sérieux ! En tapant machinalement code, Alec regarda la voiture s'éloigner en lui faisant un signe de la main. Sa nouvelle vie ne faisait réellement que commencer.



HJ : Merci encore pour ce sujet ! Smile C'était mon dernier poste. J'espère que ça introduit bien la suite de nos aventures en commun.

¤¤¤



What are you even doin' here?
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas


CAW Birthday : 26/10/2015
Avatar : Zac Efron
Race : Sorcier
Camp : Neutre
Localisation : San Francisco

Messages : 4427
Points RPG : 62


Witchcraft
PC totaux: 52
Niveau: 2
Pouvoirs/Capacités:
avatar

Andrew Parker
Admin ¤ Sorcier

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie Dim 8 Mai 2016 - 16:11


Ne disions-nous pas de coutume que la vie était faite de surprises en tout genre. Cela était généralement les mots prononcés par ceux et celles qui n’étaient pas dans le monde magique. Pour Andrew, il préférait appeler cela le Destin. Cet inexplicable facteur qui faisait comprendre aux êtres magiques qu’ils n’avaient pas foncièrement le contrôle sur tout, que ce soit leur vie personnelle, professionnelle ou même magique. Parfois, cela engendrait des situations des plus complexes qui amenaient à des combats difficiles à mener. D’autres fois, de belles rencontres en toute simplicité qui pouvaient déboucher sur pas mal d’événements futurs. Le tout était d’agripper ces effets du Destin au vol pour ne pas manquer sa route et emprunter la voie qui était nôtre.

La vie était faite de surprises et Andrew en avait eu des tonnes depuis deux ans maintenant. Si on lui avait dit un jour que la magie aurait eu autant d’incidences positives et négatives dans sa vie, il ne l’aurait sûrement pas cru. Et pourtant, c’était bien le cas et le jeune homme ne pouvait nullement le nier. Sa vie était faite ainsi et son chemin se traçait sans la moindre encombre, sans pour autant en apercevoir toutes les facettes qui la composaient ; comme une sorte de brume qui ne révélait que des bribes d’un avenir qui restait encore mystérieux pour le sorcier de glace, comme s’il devait parcourir son chemin un peu à l’aveuglette pour s’enrichir au fur et à mesure, pour devenir l’homme qu’il serait bientôt.

La vie était faite de surprise aussi pour Scott, qui semblait totalement surpris par les propos de son comparse du moment concernant son pouvoir et surtout le moyen de le détecter. Andy se mit alors à sourire en le voyant répliquer et fit un signe de tête de manière très assurée. Il n’était pas du genre à s’avouer vaincu et trouvait toujours un moyen pour arriver à ses fins. Une détermination, sans faille, qui n’avait d’égal que sa force intérieure ; un trait de caractère qu’il avait su développer grâce notamment à la magie. Cette dernière transformait ses possesseurs d’une manière insoupçonnée et il fallait le vivre pour le croire, clairement.


- S’il y a bien une chose que j’ai appris avec la magie, c’est que rien n’est impossible avec elle. Il suffit de savoir comment la manipuler pour arriver à ce que l’on souhaite. Et crois-moi si je te dis que je ne suis pas du genre à m’avouer vaincu, conclut-il en lui faisant un léger clignement de l’œil amusé.

Le tout maintenant restait à Andrew de trouver la meilleure façon de permettre à Scott de comprendre quel don il avait pour ensuite le contrôler et le développer comme il se doit. C’était son point de départ, celui de tous les sorciers, pour acquérir la maîtrise de la magie et ainsi ne pas se laisser submerger par son propre pouvoir. Il devait le comprendre pour en devenir le maître et non le jouet. Et l’étudiant en Histoire de l’art allait tout faire pour lui permettre de comprendre sa magie et par conséquent se comprendre en tant que sorcier.

Lorsque Scott demanda si cela ne dérangeait pas son comparse de le ramener, ce dernier fit un petit geste de la main signifiant qu’il en serait ravi et emboîta directement le pas vers sa décapotable. Il était même naturel que le jeune homme le fasse, comme si tout conduisait inexorablement à ce genre d’entraide entre les deux jeunes hommes présents. Et pour une fois, Andy n’avait pas la moindre sensation de peur ou de doute, c’était comme si leur connexion était des plus naturelles et surtout innées. Cela pouvait paraître bizarre d’un point de vue extérieur mais ne dérangeait nullement le sorcier qui démarrait désormais sa voiture et conduisait tranquillement, en prenant son temps, pour amener Scott vers son lieu de vie.


- Ne t’en fais pas… C’est un plaisir que de te rendre service, répondit-il en esquissant un large sourire.

Il fallait dire que tout ce qu’il se passait, restait encore parfaitement mystérieux et que le lien semblait étrangement mystérieux lui aussi. Andrew profitait et Scott aussi, semblait-il au premier abord. Et là-dessus, si cela pouvait permettre de terminer la soirée sur une note positive autre que la destruction d’un démon, le jeune sorcier au pouvoir de glace n’allait pas s’en priver, loin de là.
Lorsque la voiture s’arrêta aux indications données par le passager de la voiture, ce dernier recommença alors à parler et il ne tarissait pas d’éloge. Andrew se mit une nouvelle fois à rougir tout en le regardant, le sourire aux lèvres comme si tout ce qu’il se passait était des plus naturels. Il fallait dire qu’une bataille surnaturelle pouvait lier deux âmes…


- Avec grand plaisir, répondit-il alors à sa proposition. Mais, uniquement si tu t’assieds avec moi pour le boire, ajouta-t-il alors d’une voix particulièrement suave.

Le moment était donc venu pour les deux jeunes hommes de se quitter. Scott le surnomma Aquaman et Andy se mit alors à rire légèrement tout en lui faisant un signe de la main. Le moteur ronronnant tranquillement, le sorcier se mit alors en route vers son appartement tout en repensant à la soirée qu’il venait de vivre. Il allait devoir faire appel à Alec pour soigner sa blessure avant que Nathan ne rentre de son service. Il serait sans le moindre doute des plus inquiets et aurait eu du mal à s’endormir en voyant son petit ami ainsi. Andrew se mit donc à accélérer quelque peu à cette pensée pour ne pas prendre plus de retard. Cette soirée fût totalement différente des autres et nul doute que ces deux-là allaient se recroiser bientôt…


HRPG :
FIN POUR MOI.
Merci beaucoup pour ce sujet Alec Smile
N'hésite pas à me contacter pour en faire un autre ^^

¤¤¤


A rebours
Et d'un tour de clé
Comme un sourd, muet
Nul besoin de barreaux, de croix
On s'enferme tout seul parfois...

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: S1E2 : Une nouvelle vie

Revenir en haut Aller en bas

S1E2 : Une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed : Alternative World :: Archives :: Archives RPG :: RPG S1E2-